Participation du SE-Unsa au congrès de l’ANCP & AF

| popularité : 1%
Lors du congrès de l’association nationale des conseillers pédagogiques & autres formateurs, le SE-Unsa a rappelé les revendications qu’il porte pour les formateurs.
 
Indemnités liées à la formation
Les indemnités liées à la formation qu’ils perçoivent doivent être revalorisées. La formation des jeunes collègues est un enjeu majeur et les recrutements massifs de ces dernières années entrainent une charge de travail conséquente pour les formateurs. Par ailleurs, de nouvelles initiatives ministérielles sont impulsées en direction des collègues titulaires et de la formation continue. Les indemnités liées à la formation doivent être revalorisées pour une mise en cohérence avec les priorités nationales annoncées par le ministère, mais aussi pour compenser le manque à gagner vis-à-vis d’autres indemnités proportionnelles au temps d’enseignement  qui ne peuvent être perçues en tout ou partie.
 
Lettres de mission
Par ailleurs, les lettres de missions, quand elles existent, sont diverses et variées sur l’ensemble du territoire. Ces lettres doivent se centrer sur l’expertise pédagogique des collègues. Ce document ne doit pas refléter une liste de tâches, mais des missions qui méritent d’être priorisées et dont les plus administratives doivent être réduites.
 
Activités des formateurs
Les différentes activités des formateurs doivent être quantifiées et planifiées. Pour les EMF et formateurs académiques, un décompte en   heures de travaux dirigés (HTD) unité de compte utilisée dans l’enseignement supérieur, dont l’Espé, permettrait de quantifier le temps consacré aux diverses tâches tout en prenant en compte les temps d’intervention, de préparation, de visite, de compte-rendu de visite…  Une organisation annuelle et hebdomadaire bornée est nécessaire aux conseillers pédagogiques du premier degré qui, ces dernières années, ne comptent plus  les réformes à accompagner ainsi que les plans de formation  « prioritaires » à concevoir et animer.
 
Notre secteur formation et développement professionnel compte travailler ces points en collaboration avec l’ANCP & AF lors de la rencontre déjà prévue à Dijon en octobre prochain et en prenant appui sur les retours que vous faites à nos sections locales.