Permuts : il est temps de desserrer l’étau

| popularité : 1%
Le SE-Unsa a choisi d’écrire à la ministre afin que les IA-Dasen augmentent les capacités d’accueil de leurs départements (courrier téléchargeable http://bit.ly/2l3jXpI).
 
En effet, trop peu de collègues obtiennent leur mutation (moins de 25% depuis 4 ans).
 
Ce faible pourcentage s’explique notamment par un sous-calibrage des capacités d’accueil de certains départements.
 
Ces dernières années, la phase d’ajustement (ineat/exeat) s’est fortement développée à tel point que, dans certains départements, elle est plus importante que la phase principale. Or son organisation (calendrier, modalités) et les critères de choix (barèmes, priorités…) sont laissés à la libre appréciation des DASEN ce qui rend cette phase particulièrement injuste.
 
Pour le SE-Unsa, les permutations informatisées doivent redevenir la phase principale des mutations et augmenter le nombre de collègues satisfaits. Les ineat-exeat ne doivent être qu’une phase d’ajustement à des situations impondérables (départs en formation, disponibilité, congés parentaux…).