Pétition « Et moi, je ne suis pas exceptionnel·le ? »

| popularité : 12%
Pour le SE-Unsa, la classe exceptionnelle doit être accessible à tous, dans le cadre d’une carrière complète.
 

Je souhaite que la classe exceptionnelle soit accessible le plus tôt possible au plus grand nombre, je signe la pétition du SE-Unsa !

L’accès à la classe exceptionnelle permet une hausse significative des rémunérations et a aussi des incidences positives sur le calcul des pensions. Au-delà de cet enjeu salarial, c’est également la reconnaissance du parcours professionnel des personnels qui est en jeu.

Pour le SE-Unsa, signataire du protocole PPCR qui a permis la création de ce troisième grade, il est urgent d’apporter des modifications pour permettre au plus grand nombre d’y accéder le plus tôt possible en :

  • augmentant significativement le nombre de promotions ;
  • réduisant la durée exigée de 8 à 6 années pour le vivier un (relevant des missions et fonctions particulières) ;
  • élargissant les fonctions ouvrant droit à l’éligibilité au titre du vivier 1 : retrouvez la liste des missions/fonctions revendiquées par le SE-Unsa
  • modifiant l’équilibre des deux viviers à 60 % pour le vivier 1 et 40 % pour le vivier deux (pour tous les personnels) (au lieu de 80/20 aujourd’hui), pour permettre ainsi à une plus grande majorité de collègues sans mission ou fonction particulière d’atteindre ce grade ;
  • réintégrant les collègues de STS, écartés à partir de cette année sous prétexte de traçabilité administrative.

Je signe la pétition

Les informations recueillies ne seront utilisées que dans le cadre de cette action et de toutes les suites qui pourraient lui être données, et ce dans un délai maximum de 3 ans.
Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité et de rectification des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@se-unsa.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».