Places aux concours 2nd degré : rupture avec la politique volontariste de recrutement

| popularité : 3%
Avec des diminutions de 14% pour toutes les voies de tous les concours du second degré (externe, interne, réservé), dont une baisse de 20 % pour les seuls concours externes, la première session du quinquennat Macron rompt avec la politique volontariste de recrutement des dernières années.


Le ministre Blanquer expliquait il y a quelques semaines que la baisse du nombre de postes offerts au concours se justifiait par les places laissées vacantes à l’issue de la session précédente. Cet ajustement pragmatique conduit à renouer avec une spirale négative trop connue.

Alors que le métier d’enseignant rencontre d’importantes difficultés d’attractivité, le gouvernement fait le choix d’envoyer un très mauvais signal à ceux qui font le projet de devenir professeur. Comment, dans un tel contexte d’instabilité, s’engager dans des études longues sans craindre de se voir finalement claquer les portes au nez ?

Le SE-Unsa déplore cette mauvaise décision. L’Ecole durable qu’il défend a besoin de recruter plus et de former plus.

 
Paris, le 29 novembre 2017
Stéphane Crochet
Secrétaire général
Attachée de Presse
Brigitte Biardoux
01 44 39 23 93