Plan étudiants : où sont passés les PsyEN EDO ?

| popularité : 1%
Il s'en est fallu de peu que les psychologues de l'Éducation nationale "éducation, développement et conseil en orientation" soient totalement oubliés du plan "Étudiants" du gouvernement qui traite de l'accès et de la réussite dans l'enseignement supérieur.
 
Une phrase page 11, dans un dossier de presse de 40 pages, indique que "les CIO et les psychologues de l'Éducation nationale acompagnent les lycéens."
On ne pouvait guère faire moins alors qu'une grande partie de la réussite du plan est liée à un accompagnement renforcé des lycéens dans l'élaboration de leur projet de formation et dans leurs choix d'orientation, ce qui est la mission centrale des psychologues de l'Éducation nationale et pour laquelle ils sont les seuls professionnels formés et qualifiés.
 
Le plan "Etudiants" prévoit de confier davantage de responsabilités aux conseils de classe en leur demandant de formuler un avis sur l'ensemble des voeux des lycéens. Il prévoit également de nommer deux professeurs principaux par clase de terminale. Pourquoi pas? Mais qui formera les équipes pédagogiques aux enjeux de l'orientation dans l'enseignement supérieur? Sur quelles bases les conseils de classe formuleront-ils un avis "avisé"? Les psychologues de l'éducation nationale seront-ils en mesure d'apporter leurs compétences professionnelles pour éviter le renforcement des stéréotypes et des biais d'orientation ?
 
L'avis du SE-Unsa
 
Pour mieux accompagner chaque lycéen dans son parcours de formation et d'orientation, plutôt que de faire appel à des "étudiants ambassadeurs" en service civique, il serait judicieux de programmer une hausse substantielle des recrutements de psychologues de l'Éducation nationale. C'est ce que revendique le SE-Unsa.