Primaire : le ministère privilégie la précarité des recrutements

| popularité : 2%
Depuis la rentrée, et malgré l’augmentation des recrutements au cours des trois dernières années, de nombreux Dasen(*) reconnaissent des manques importants de personnels. Plusieurs départements n’ont déjà quasiment plus de remplaçants disponibles pour pallier les absences pour maladie ou maternité et pour assurer la formation continue. 
 
À ce jour, alors que les besoins sont connus, ce sont les recrutements sur contrats précaires qui sont privilégiés. Pour le SE-Unsa, le choix de cette voie de recrutement moins sécurisante pour les personnels et moins stable pour l’École n’est pas acceptable. Alors que la question de l’emploi est cruciale dans notre pays, le ministère de l’Éducation nationale opte pour la précarité plutôt que pour la stabilisation dans l’emploi des reçus au concours.
 
Chaque fois que possible, il faut privilégier le recrutement des professeurs des écoles sur liste complémentaire afin qu’ils se consacrent entièrement à leur nouveau métier, levant ainsi toute préoccupation quant à leur avenir. Le recrutement de contractuels ne doit intervenir qu’en dernier recours, lorsque les listes complémentaires sont épuisées. Il doit alors s’accompagner d’un plan d’appui aux premiers pas dans le métier et à la préparation du concours 2017.
 
Le SE-Unsa demande solennellement au ministère de procéder à une gestion des ressources humaines cohérente avec la politique de l’emploi et sa propre mission d’un service public de qualité.
 
Paris, le 28 septembre 2016
Christian Chevalier
Secrétaire Général
 
 
Contact Presse : Brigitte Biardoux
01 44 39 23 93
 
 
(*) Directeurs académiques des services de l’Éducation nationale