Primes en Rep+ : pour le SE-Unsa c’est 3 000 € pour tous

| popularité : 1%
Annoncée par le candidat Macron, la prime de 3 000 € pour les personnels en Rep+ devrait voir le jour.
Mais elle serait assortie de conditions déconnectées de la réalité du métier.
 

Le SE-Unsa est favorable à une reconnaissance des conditions d’exercice par un apport financier non négligeable. Mais il ne cautionne nullement que cela soit différencié d’un personnel à l’autre selon l’équipe dans laquelle il exerce.
 
Le ministre Blanquer suggère que ces 3 000 euros soient découpés en deux parts :
  • une part fixe
  • une part modulable dépendante de la validation et de l’évaluation du projet d’établissement/d’école.
Tous les personnels en Rep+ toucheraient la part fixe alors que la part modulable ne serait pas automatique.
 
Les projets d’école et d’établissement existent déjà, monsieur le ministre !
Et s’il existe des endroits où les équipes jouent pleinement le collectif c’est bien en éducation prioritaire !
D’ailleurs, pourquoi ne pas associer les AED et les AESH, alors que le projet est « vendu » comme un moyen de favoriser l’investissement de l’équipe éducative ?
 
La proposition initiale du candidat Macron n’était pas alambiquée. Pourquoi la tordre pour en faire une usine à gaz déconnectée des dynamiques réelles des écoles et établissements ?