Prof principal : vous nous avez dit…

| popularité : 1%
Les profs principaux, des profs heureux ?

Les résultats de l’enquête menée par le SE-Unsa donnent une image contrastée de la fonction. Près de 90% des collègues disent se sentir utiles dans cette mission. Ils sont 79% à s’y sentir efficaces. Pour autant, ils ne sont que 47% à se sentir reconnus.

Le principal motif de satisfaction exprimé est la qualité de la relation avec les élèves. Si les rapports avec les collègues et « l’administration » ne semblent pas poser de problèmes particuliers à une large majorité, la liaison avec les parents est « difficile » pour 56% des répondants.

Au chapitre des difficultés, le suivi des élèves et l’aide à l’orientation sont cités par les deux-tiers des collègues. En lycée pro, la gestion des stages revient comme un point délicat. Le manque de temps pour le travail individuel avec les élèves est mentionné dans plus de 60% des cas. Enfin, le remplissage des dossiers et l’organisation des heures de vie de classe posent problème à plus de la moitié des profs principaux.

Point noir : la rémunération. Plus de 75% des collègues considèrent que le montant de la part variable de l’Isoe n’est pas satisfaisant. C’est particulièrement vrai dans les classes où elle est la plus faible et là où la charge de travail s’est considérablement accrue ces dernières années (3e et terminale par exemple). Autre aspect problématique, le manque d’accompagnement par l’institution exprimé par 61% des collègues.

Malgré les difficultés, la fonction de prof principal témoigne de l’engagement des enseignants dans leur métier. Près des trois-quarts des collègues se disent prêts à continuer dans les années à venir.