Profs Docs : et si on ouvrait le droit aux HSA ?

| popularité : 2%
Dans le cadre de la réforme du statut des enseignants du second degré, le ministère doit modifier les textes concernant les heures supplémentaires. Le SE-Unsa demande que cette opération soit l’occasion d’ouvrir aux profs docs le droit de toucher des heures supplémentaires années.

L’ajustement juridique n’a l’air de rien. Il suffirait d’ajouter « et au III. », dans un décret, pour que plus rien n’interdise aux professeurs documentalistes de bénéficier d’HSA. Pour le SE-Unsa, cette mesure aurait de très nombreux intérêts.

  • Ce serait une mesure d’égalité entre tous les professeurs certifiés. Les profs docs sont actuellement les seuls à ne pas être traités comme les autres. Pour que l’égalité soit réelle, il faudrait évidemment que le taux des HSA soit aligné sur celui des autres certifiés.
  • La possibilité d’HSA permettrait de donner du corps à la règle du 1h = 2h. La circulaire ORS a adopté une définition extrêmement restrictive des heures prises en compte. Ouvrir le droit aux HSA pour les profs docs permettrait de gérer la question de façon nettement plus souple. Pour le SE-Unsa, l’objectif est bien de reconnaître toutes les modalités d’intervention pédagogiques des profs docs.
  • Les profs docs sont, pour l’instant, privés de la pondération REP+. La possibilité de percevoir des HSA serait un argument de poids pour mettre fin à cette injustice.

La réforme du statut est une occasion de faire avancer concrètement la situation des professeurs documentalistes, il ne faut pas la manquer !