Profs Documentalistes : mettre fin aux injustices

| popularité : 1%
Près de 700 professeurs documentalistes ont participé à l’enquête nationale du SE-Unsa.

Dans les réponses, de nombreux collègues évoquent les inégalités dont ils sont victimes par rapport aux certifiés des autres disciplines.


Pour le SE-Unsa, ces injustices doivent être réparées.
Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa a écrit à Vincent Peillon pour lui demander d’avancer sur trois sujets :

  • L’ISOE : les professeurs documentalistes n’en bénéficient pas alors qu’ils contribuent activement au travail sur l’orientation des élèves. L’indemnité spécifique touchée par les documentalistes est d’un montant inférieur.
     
  • Le temps de préparation des séquences :  les professeurs documentalistes interviennent très régulièrement auprès des élèves. D’après l’ enquête du SE-Unsa, ils sont même 76% à intervenir « souvent » ou « parfois » dans le cadre d’un enseignement spécifique. Pourtant, le temps de préparation de ces séquences n’est pas pris en compte.
  • Les heures supplémentaires : le taux des heures supplémentaires des professeurs documentalistes reste inférieur à celui des autres certifiés


Ces questions se posent de manière récurrente. Le SE-Unsa attend maintenant des réponses. Il en va de l’égalité de traitement au sein du corps des certifiés.