Projet de circulaire RASED : peut encore mieux faire

| popularité : 2%
La Direction générale de l’enseignement scolaire vient de présenter sa nouvelle mouture du projet de circulaire Rased. D’emblée, le ministère a précisé que les obligations réglementaires de service (ORS) seraient revues et présentées lors de la dernière réunion (fixée au 11 juin).

Les remarques émises par le SE-Unsa sur l’architecture du texte, ont été prises en compte et les propositions entendues. La définition des missions des enseignants spécialisés a conforté la notion de dominante pédagogique ou rééducative. Ceci permet le maintien des 2 spécialités. Le SE-Unsa a souligné la nécessité d’inscrire, dans la prochaine version, la prévention, l’aide directe auprès des élèves, la place des parents, ainsi que des éléments sur l’implantation des postes et la prévision des frais de déplacement. Une modification du titre de la circulaire, supprimant la précision « à l’école primaire », a été demandée car le fait de borner l’activité du Rased sur l’école primaire est en contradiction avec la Loi sur la Refondation qui instaure un cycle de consolidation (CM1-CM2-6e ) enjambant le collège.

Psychologues : de sérieuses incohérences

Nous avons soulevé des incohérences concernant les psychologues de l’Éducation nationale :

  • la DGRH a cité la Loi de la Refondation qui mentionne le vocable « psychologues scolaires » pour justifier le maintien de cette dénomination, alors que la fiche finale des groupes de travail Rased, publiée sur le site du ministère, évoque elle les « psychologues de l’Éducation nationale »;
  • nous avons demandé de retirer du projet de circulaire, les missions des psychologues se situant hors du champ d’intervention des Rased;
  • nos propositions d’ajouts pour rappeler la profession réglementée et la liberté de choix des outils et des méthodes, ont été refusées au prétexte que ces éléments doivent figurer dans la circulaire des psychologues. Or, le maintien de la circulaire n° 90-083 du 10 avril 1990 sur « les missions des psychologues scolaires » n’est pas franchement affirmé; 
  • le SE-Unsa revendique l’écriture d’une nouvelle circulaire des missions des psychologues qui prenne en compte l’ensemble des missions et statuts qui vont faire l’objet d’une étude approfondie et de décisions, lors du GT 14 « personnels d’orientation » qui se tiendra le 17 juin.

Pour le SE-Unsa, il n’est pas possible de finaliser la rédaction des missions des psychologues dans la circulaire Rased avant de connaître les conclusions du  GT 14.  Le syndicat demande une permutation des deux réunions.