Projet de circulaire Rased : copie à revoir !

| popularité : 1%
La Direction générale de l’enseignement scolaire a soumis aux organisations syndicales une première rédaction du projet de nouvelle circulaire Rased. Celle-ci a été unanimement dénoncée comme ne prenant pas en compte le travail effectué pendant le GT métier. Le SE-Unsa a demandé et obtenu le principe de nombreuses modifications.

Nous avons proposé que cette circulaire soit construite dans une logique systémique et opérationnelle, en partant du contexte du pôle ressource de circonscription dans lequel le Rased s’inscrit pour ensuite décliner le fonctionnement en réseau, le lien avec les écoles et enfin les missions des personnels intervenant dans le Rased (enseignants spécialisés et des psychologues de l’Éducation nationale).

Les modalités d’intervention des Rased doivent, avant toute autre considération, être subordonnées aux besoins des élèves en difficulté.

Pour cela doivent figurer dans la circulaire :

  • les interventions directes auprès des élèves, dans ou hors la classe;  
  • les missions de prévention;
  • le travail avec les familles;  
  • une prise en compte globale de l’élève ne se résumant pas à son comportement et à ses difficultés scolaires.

Tout cela n’excluant pas le rôle de ressource des membres du Rased auprès des équipes pour analyser les difficultés des élèves et mettre en œuvre des pratiques favorisant leur réussite.

Alors que le ministère proposait des nouvelles appellations pour les maîtres E et G (maître spécialisé pour la grande difficulté scolaire et maître spécialisé pour l’aide à la gestion des comportements), le SE-Unsa a rappelé l’importance de la notion de “dominante” pédagogique ou rééducative qui n’exclut pas de travailler d’autres aspects, décloisonne et n’enferme pas les élèves dans des cases. Les causes de la difficulté scolaires sont multiples, ce qui justifie pleinement le travail en réseau.

 Nous avons également demandé des clarifications sur le contenu des 108 h et avons rappelé la nécessité d’aborder les questions de la formation initiale et la formation continue des enseignants spécialisés.

Pour les psychologues de l’Éducation nationale, leurs missions ne se résumant pas à leurs interventions dans les Rased, il est indispensable qu’une circulaire particulière leur soit consacrée. Pour le SE-Unsa, cette circulaire devra tenir compte des conclusions du travail qui traitera du recrutement, de la formation et de la carrière des COPsy et des psychologues de l’Éducation nationale. Aucune date n’a encore été annoncée par le ministère pour ce travail.

La DGESCO s’est engagée à revoir la rédaction de la circulaire en prenant en compte nos demandes. Deux autres réunions sont prévues en mai et en juin. À suivre donc...