Psy - COPsy : c’est la dernière rentrée !

| popularité : 1%
Les « psychologues scolaires » et les « conseillers d’orientation psychologues » sont deux appellations qui vont disparaître des textes officiels. Dans le cadre de la modernisation des métiers de l’Éducation, le ministère vient en effet de décider la création du corps des « Psychologues de l’Éducation nationale ». L’entrée administrative dans le nouveau corps se fera au 1er septembre 2017 pour les professionnels en poste.

Amorcer le changement

Cette année scolaire, les psychologues du premier degré et les conseillers d’orientation psychologues (COPsy) vont vivre une grande évolution de leur profession, qui va se concrétiser par le début des procédures d’intégration dans leur nouveau corps, celui des psychologues de l’Éducation nationale (PsyEN). Une place identifiée est enfin donnée à la psychologie à tous les niveaux d’enseignement. Ce changement va se traduire pour les professionnels par des missions mieux en phase avec les attentes de notre société, un recrutement par concours ouvert dès 2017 à tous les psychologues en titre et à tous les étudiants en fin de dernière année d’étude de psychologie, une formation universitaire de même niveau que celle des autres psychologues et enrichie d’une année complémentaire d’approfondissement en lien avec la spécialité exercée.   

Avantages négociés pour les PsyEN

Les négociations du SE-Unsa ont permis le maintien et l’arrivée d’un certain nombre d’avantages dans le nouveau corps : maintien sur poste des psychologues titulaires lors du changement de corps, changement de spécialité possible par la voie de la formation continue, accès à la hors classe désormais garanti pour tous, obtention de l’ISAE alignée sur l’ISOE, maintien de toutes les indemnités (avec demande d’alignement par le haut entre les spécialités), temps de service préservés, ...

Le SE-Unsa continue de revendiquer le contrôle du numéro ADELI des lauréats, un plan de programmation des recrutements à la hauteur des besoins dans les deux spécialités et un psychologue conseiller technique, appartenant donc au corps des PsyEN, poste accessible sans concours par liste d’aptitude, pour la spécialité Education, développement et apprentissage.                               

Procédures d’accès au corps des PsyEN

Dès janvier 2017, le ministère commencera la procédure administrative d’intégration des personnels dans le nouveau corps des PsyEN.

Les actuels psychologues en poste dans le premier degré, ainsi que les lauréats du dernier DEPS de juin 2017, sont tous statutairement professeurs des écoles (PE). Ils devront faire une démarche active pour demander à :

- intégrer le corps des PsyEN spécialité Education, développement, apprentissage.

- être détachés dans le corps des PsyEN

- rester PE, pour exercer des fonctions autres que celles de psychologue scolaire.

Dans le second degré, la procédure sera différente. Le corps des COPsy et directeurs de CIO sera dissout. Le ministère va donc basculer automatiquement tous les personnels titulaires dans le nouveau corps des PsyEN, spécialité Éducation, développement, conseil en orientation scolaire et professionnelle. Les personnels ne seront pas consultés mais ils seront informés du changement de corps.                                                       

Accompagner les professionnels dans leurs démarches

Toutes les précisions nécessaires vous seront données par les militants de votre section du SE-Unsa qui vous accompagneront dans les différentes étapes du passage vers le corps des PsyEN.

Si l’intégration est le choix classique pour les psychologues en poste, des réponses stratégiques seront à mettre en place pour les collègues en situation particulière. Nous conseillons aux personnels qui ont le titre de  psychologue mais qui ne sont pas sur un poste de psychologue, de se signaler très rapidement auprès de leur section SE-Unsa car ils ne seront pas contactés par le ministère. Si vous avez un doute sur votre choix, si vous craignez de ne pas être consultés dans les délais, n’hésitez pas à prendre contact avec votre section locale. A ce jour, le ministère n’a pas fait connaître les modalités de la consultation.

Le SE-Unsa continue d’intervenir auprès du cabinet de la ministre pour que toutes les situations particulières soient étudiées.