PsyEN : audience au Ministère

| popularité : 1%
Le SE-Unsa, membre du G9, a été reçu en audience aujourd’hui par le Ministère.
 
Loin de nous apporter des réponses, a fortiori réjouissantes, la conseillère sociale a néanmoins pris note des doléances du Groupe des Neuf.
 
Au programme de cette audience figuraient :
 
  • l’avenir des CIO et des Dronisep,
  • les annonces de suppressions de postes,
  • la formation des PsyEN
  • la structuration du corps unique.

Concernant les Dronisep, rien de nouveau !
 
Tant que les décrets ne seront pas rédigés, rien ne pourra se faire concrètement.
Nous ne savons donc toujours pas comment va s’organiser la mise à disposition des personnels des Dronisep aux régions.
 
L'avenir des CIO
 
La question de l’avenir des CIO n’offre pas davantage de réponses : une mission va être déléguée sur le partenariat entre l’Etat et les Régions…
Les inégalités territoriales seront prises en compte afin de répondre à la nécessité de proximité des usagers.
Enfin, des expérimentations vont être menées, en parallèle du travail avec les partenaires sociaux.
 
La formation des PsyEN
 
La réflexion sur la formation des PsyEN (initiale et continue) pourrait s’envisager dans le cadre de l’agenda social.
Il a notamment été rappelé que ce groupe de travail était initialement prévu afin de réfléchir au tutorat des stagiaires, à l’organisation de la formation post-concours, et qu’il était indispensable d’associer à cette réflexion les questions relatives à la passerelle entre les deux spécialités.
 
Quid des postes ?
 
Les postes offerts au concours ont également fait l’objet d’un questionnement : ne sachant pas si le corps des PsyEN sera épargné par la suppression des 2600 postes annoncée récemment par le Ministre, la Conseillère Sociale a néanmoins entendu le nombre de postes vacants et la constante augmentation de la charge de travail.
 
La structuration du corps

C'est un sujet sur lequel un groupe de travail est indispensable : en effet, que ce soit du point de vue de la gestion administrative comme de l’accompagnement professionnel, les PsyEN en RASED n’ont pas les mêmes interlocuteurs que leurs collègues en CIO.
 
C’est donc partagés entre un sentiment d’écoute attentive et une impression de grand flou que nous sommes sortis du Ministère, sans réponse formelle à nos questions, mais dans l’attente de groupes de réflexion.