Rased, le SE-Unsa vous soutient !

| popularité : 3%
Selon une dépêche de l’AEF, une étude de l’IREDU montrerait “l’inefficacité des Rased”. Sans avoir accès à davantage d’informations sur cette étude puisqu’elle n’est pas publiée, plusieurs journalistes et auteurs de billets de blogs ont commis quelques articles accrocheurs, nourrissant ainsi une polémique dont personne ne sait si elle a lieu d’être. Jugez-en par vous-même, les seuls éléments publiés sont ici dans ce court résumé (page 8 du pdf). 
Nous ne manquerons pas, quand cette étude sera publiée, d’analyser finement ce qu’elle dit, constate, déduit au regard de la méthodologie employée et du contexte dans lequel elle a été menée. En l’état actuel des choses, nous ne nous livrerons pas à une pseudo analyse ex-nihilo. En revanche, nous tenons à rappeler quelques valeurs auxquelles nous tenons au SE-Unsa !

Nous soutenons, sans réserve, nos collègues enseignants spécialisés des Rased qui déjà atteints ces dernières années dans leur identité professionnelle, se verraient “soupçonnés” de faire un travail inutile. Cela est intolérable, et relayer, sans l’avoir lue, une étude non publiée, sans éléments précis auxquels les enseignants des Rased pourraient répondre, est un procédé assez inélégant il faut le dire…
 
Nous savons les élèves en grande difficulté scolaire n’ont pas de relais ni dans les médias, ni dans les sphères du pouvoir, contrairement aux élèves des classes préparatoires :  le silence des intellectuels lors des suppressions massives de postes Rased sous Sarkozy, est encore et toujours assourdissant !
 
Nous croyons pourtant que notre système scolaire doit être jugé au regard de ce qu’il fait (ou pas !) pour les plus faibles. Les Rased sont en première ligne et, malgré leurs faibles effectifs et une charge de travail énorme, ils font de leur mieux pour écouter, accompagner, encourager… les élèves en grande difficulté, mais aussi leurs enseignants et leurs parents.
 
Nous constatons que la prévention des difficultés, dès la maternelle, est efficace ; elle a été hélas largement supprimée pour répondre à d’autres urgences.
 
Nous affirmons que sortir un enfant de la classe pour l’aider ce n’est pas le stigmatiser mais lui permettre de se restaurer et de bénéficier d’une prise en charge personnalisée au calme. Les enseignants des Rased savent quand une aide dans la classe est une modalité pertinente et quand elle ne l’est pas. Cette soi disant stigmatisation est une projection d’adulte, pas une réalité vécue par l’enfant concerné.
 
Nous déplorons la médicalisation de la difficulté scolaire qui s'accroît depuis la diminution des postes d’enseignants Rased. Être en difficulté scolaire ce n’est ni être malade, ni être handicapé.
 
Nous entendons de très nombreux professeurs des écoles dire leur désarroi de ne pas savoir comment aider efficacement tous leurs élèves dans la classe, le manque d’enseignants de Rased se faisant cruellement sentir..
 
Le SE-Unsa apporte son soutien aux enseignants de Rased et exige les moyens humains nécessaires pour que l’école soit vraiment inclusive pour tous les élèves, et en premier lieu pour ceux qui sont en grande difficulté scolaire !