Rapport Charvet : enfin !

| popularité : 1%
Quinze mois après l’annonce brutale de la fermeture de tous les CIO, le rapport commandé par M. Blanquer à Pascal Charvet concernant la mise en œuvre de la nouvelle politique d’orientation a enfin été présenté aux organisations syndicales.


En préambule, Pascal Charvet a souligné le rôle essentiel des PsyEN dans le travail sur la connaissance de soi et l’identité. Cette reconnaissance de la place de la psychologie dans les processus d’orientation n’a malheureusement pas transparu dans la suite de sa présentation. En effet, les 27 préconisations semblent au contraire minimiser les missions des PsyEN et les réduire à l’ingénierie de l’orientation ou à l’appui aux équipes pédagogiques.

Ce rapport présente une refonte globale et systémique de nombreux acteurs : enseignants (profs principaux, profs documentalistes), CPE, chefs d’établissement, PsyEN dont DCIO, CSAIO, IEN-IO…

Concernant les CIO, une nouvelle carte cible serait redéfinie : si au moins un CIO demeure par département, des antennes seraient installées dans certains lycées dits « têtes de réseau ». Ces antennes des CIO départementaux regrouperaient des équipes de PsyEN, placé·e·s sous l’autorité fonctionnelle du chef d’établissement, bien que sous l’autorité hiérarchique des DCIO. Ces PsyEN seraient en charge de l’accompagnement des équipes pédagogiques dans la déclinaison des actions d’information et d’orientation, ainsi que d’un « éclairage et un soutien » personnalisés auprès des élèves. On est bien loin, dans ces substantifs, de l’apport de la psychologie en termes de construction d’identité et de projets d’avenir !

Nul ne sait pour l’instant comment les PsyEN interviendraient sur les autres établissements du réseau, ni même si les collèges en feraient encore partie.

Et les DCIO ?

Les DCIO, quant à eux, se verraient confier d’autres missions d’ « encadrement intermédiaire, de coordination, d’ingénierie et d’animation des équipes de PsyEN », au niveau des bassins, des départements (auprès des IEN-IO) et des régions académiques. Une délégation régionale académique à l’orientation (DRAO) sera instituée en remplacement du SAIO pour répondre à la réforme territoriale des régions académiques. Des pôles y seraient créés, qui pourraient être confiés à des DCIO :

  • Persévérance scolaire (MLDS, Cordées de la réussite, parcours d’excellence)
  • Animation et suivi des procédures d’orientation, d’affectation ou d’admission (Affelnet, Parcoursup…)
  • Pédagogie de l’information et de l’orientation (ce pôle intégrerait notamment les 95 ETP de l’ONISEP qui resteraient Éducation nationale).

À la première lecture de ce rapport, il apparaît clairement que le rapprochement des PsyEN dans les établissements n’augmenterait en rien leur temps de présence. En revanche, leurs missions se verraient bien modifiées, vers davantage d’accompagnement des équipes pédagogiques et leur rôle de psychologues amoindris dans les processus d’orientation et d’aide à la définition de projet.

Par ailleurs, la présence des PsyEN en collège n’est pas évoquée dans ce rapport.

Et maintenant ?

L’agenda social semble maintenant s’affoler, puisque les organisations syndicales seront amenées dans les semaines qui viennent à émettre des propositions, qui aboutiront dès octobre à des décisions ministérielles.

L'avis du SE-Unsa
 
Le SE-Unsa continuera à porter la nécessité de maintenir un Service public d'orientation de l'Éducation nationale de qualité accessible à tous, neutre et gratuit.
Pour cela, il défendra le maintien de CIO de proximité. Il défendra, pour les PsyEN EDO, la possibilité d'exercer l'ensemble de leurs missions dans les collèges tout autant que dans les lycées.
Enfin, il défendra la dimension collective de leur travail qui passe par leur affectation dans une équipe de CIO.