Réforme Voie pro : PLP de Gestion administrative, l’accompagnement doit être à la hauteur des enjeux

| popularité : 1%
Un protocole national (voir en PJ) va accompagner la décision ministérielle de réduire de moitié les capacités d’accueil de la filière GA sur 4 ans. Le nombre de collègues impacté sera variable selon la situation des académies. Le SE-Unsa exigera un accompagnement de qualité pour tous les collègues de GA.
 
Le protocole pose le principe d’un accompagnement systématique de tous les collègues de GA (PLP titulaires et non-titulaires) jusqu'à 2022 et décrit les différentes étapes de l’accompagnement RH en proposant un calendrier de mise en œuvre.
 
 
1- Phase d’information
 
Début 2019 :
  • Envoi d’une information nationale à tous les collègues de GA.
  • Information académique.
 
2- Phase d’écoute et d’expression des souhaits des collègues

Premier semestre 2019 :
  • Campagne d’entretiens individuels réalisés sous la responsabilité des DRH d’académie qui doivent concerner tous les collègues, et en priorité ceux qui sont touchés dès la rentrée 2019 par une mesure de carte scolaire.
  • Établissement d’un plan pluri-annuel d’accompagnement personnalisé. Propositions des services RH académiques :
    • Pas de souhait d’évolution professionnelle : mesure de carte scolaire
    • Projet d’évolution ou de reconversion : accompagnement formalisé entre professeur et DRH

3- Mesures d’accompagnement personnalisé
 
À partir de la rentrée 2019 :
  • Un suivi régulier doit être mis en œuvre. Il peut être le fait des personnels de direction et d’inspection.
 

L'avis du SE-Unsa
 
Nous saluons l’initiative de la DGRH de donner un cadre national avec ce protocole et de vouloir en assurer un suivi. Mais cela ne suffit pas à lever toutes nos inquiétudes, loin s’en faut. Le chantier est d’ampleur au regard du nombre de collègues concernés.

Tout d’abord ce protocole est trop tardif car certaines académies avaient anticipé et de nombreux collègues ont déjà vu leur poste supprimé dès cette année. Et des initiatives, parfois malheureuses, ont déjà été prises dans des académies.
 
Quid des moyens humains et financiers spécifiques alloués pour le suivi et la formation ? Pas de réponse. En clair, nous nous interrogeons sur la capacité des académies à pouvoir suivre qualitativement ce dossier.
 
A la demande du SE-Unsa, des GT académiques doivent se réunir. Le SE-Unsa sera exigeant pour que l’accompagnement de chaque collègue soit de qualité et que ce protocole soit appliqué dans les meilleures conditions.
 
N'hésitez pas à demander le soutien des sections locales du SE-Unsa.
 
 

Navigation