Réforme des retraites : quelle revalorisation des pensions ?

| popularité : 1%
L’Unsa a été reçue, mardi 19 février, par Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites.
La question de l’indexation des pensions dans un hypothétique régime universel des retraites a été abordée.
 
Depuis 1990, la revalorisation des droits acquis pendant la carrière (les salaires portés au compte) et celles des pensions du régime général sont indexées sur l’inflation… sauf lorsque le gouvernement, sous prétexte d’économie, comme cette année, décide unilatéralement de ne pas suivre l’inflation.
Pour les fonctionnaires, la péréquation* a été supprimée par la réforme Fillon des retraites en 2004. La règle est pour eux l’indexation sur l’inflation.
 
Cette méthode de revalorisation a pour conséquence un décrochage entre les salaires et les pensions.
C’est pour cette raison que l’Unsa revendique le retour à une indexation sur les salaires, et ce quel que soit le système de retraite.
 
L’Unsa a rappelé au Haut-commissaire que la confiance dans le système des assurés sociaux était primordiale. Garantir l’équilibre du système doit être un principe général de gestion.
 
Toutefois, pour se prémunir notamment des chocs démographiques et économiques et ainsi les amortir, l’Unsa soutient l’idée d’instaurer un fonds de réserve dont le montant et les modalités d’utilisation devraient être décidés par les gestionnaires du système.
 
La gouvernance aura une importance capitale. Pour l’Unsa, les organisations syndicales devront y avoir toute leur place.
 
* Péréquation : les pensions augmentaient en suivant la revalorisation du point d’indice et la revalorisation des grilles indiciaires.