Réforme du collège : ça change quoi à la vie scolaire ?

| popularité : 1%
Avec la réforme du collège, le nombre d’heures de cours par semaine va baisser pour quasiment tous les niveaux.
La semaine des élèves va passer à 26 heures hebdomadaires et cela va avoir pour conséquence une augmentation du nombre d’heures d’études. Évidemment, les Vies scolaires des établissements vont être impactées par cette modification dans leur organisation car elles vont devoir accueillir plus d’élèves à certaines heures de la journée.

En fonction de l'implantation
D’un côté, les collèges urbains et de l’autre, ceux qui recrutent au-delà de la périphérie des villes.

  • Dans le premier cas, les heures d’études pourront être placées en début ou en fin de journée. Les élèves seront donc en mesure de se déplacer par leurs propres moyens ou par les transports en commun. Seuls les élèves non autorisés à sortir dans le règlement intérieur devront être pris en charge.
  • Dans le second cas, les élèves sont majoritairement transportés et ceux-là seront dans l’obligation de rester au collège en étude. L’organisation des emplois du temps et des permanences devra en tenir compte. Les élus au conseil d'administration pourront sensibiliser le représentant du conseil général sur la nécessité d'adapter, autant que faire se peut les circuits de ramassage scolaire aux horaires du "nouveau collège".

En fonction de la taille des établissements
Dans les petits collèges, on risque de se tourner, faute de moyens supplémentaires, vers une répartition homogène sur la journée des heures de permanence, afin de conserver une qualité de surveillance. Une seule classe par heure, voire deux maximum pour qu’en cas d’absence de professeur l’accueil des élèves reste gérable. La question de la qualité du service rendu à l’élève doit être  posée au sein du collège.

Dans les établissements plus importants, il  semble que les difficultés seront moindres et inversement proportionnelles à la taille de l’établissement. On pourrait ainsi se retrouver sur une gestion plus urbaine en priorisant les heures d’étude de début et de fin de journée sans oublier l’heurede début de pause méridienne, véritable « ballon d’oxygène » des collèges ayant un nombre élevé de demi-pensionnaires.

Diversifier l'accueil des élèves
Les pistes de réflexion sur l’accueil des élèves pourraient être l’occasion d’un travail collaboratif entre le service de la Vie Scolaire et le CDI.  C’est aussi l’opportunité d’un travail constructif entre le CPE et le professeur-documentaliste. Cela passe également par une réflexion  nouvelle sur les espaces et une diversification des lieux d'accueil. Le CVC est le lieu de débats qui permet d'identifier les besoins des élèves et de tenir compte de leurs propositions : salle de permanence plus accueillante avec des ordinateurs disponibles, salle de travail en îlots pour favoriser le travail de groupe, foyer des élèves...

L'enjeu des emplois du temps
La question des emplois du temps des enseignants reste posée, on ne sait pas encore quelles seront les incidences réelles. Des échanges réguliers entre le CPE et la direction en amont de l'emploi du temps des classes semblent incontournables pour anticiper les difficultés éventuelles et trouver sereinement un point d’équilibre entre les emplois du temps des élèves et leur accueil par la vie scolaire.

L'action du SE-Unsa
Lors des réunions de concertation préparatoires à la réforme, nous avons insisté auprès du ministère sur la nécessité d'augmenter la dotation d'AED dans les établissements et d'étoffer les équipes de vie scolaire à la prochaine rentrée.
Il nous semble par ailleurs indispensable de réinstaurer l'accompagnement éducatif dans tous les EPLE. Ce dispositif, qui fonctionne encore en éducation prioritaire, apparaît comme un levier pertinent pour diversifier l'offre éducative et répondre aux enjeux de la réforme.

Les militants du SE-Unsa seront vigilants sur le déroulement de la rentrée et pointeront les difficultés, les abus et les manques que pourrait engendrer la réforme pour la vie scolaire ici ou là. Ils seront à votre écoute et feront remonter dans les rectorats et au ministère les situations les plus critiques afin d'améliorer l'accueil et la vie des élèves.

Retrouvez l'article Réforme du collège : un espace pour les CPE sous l'angle pédagogique.