Remplaçants 1er degré : les propositions du SE-Unsa

| popularité : 1%
Les remplaçants exercent une mission essentielle au bon fonctionnement du service public d’éducation. Ils représentent 10% de la profession. Dans son enquête d’avril 2018, le SE-Unsa a donné la parole aux remplaçants et a été renforcé dans de nombreuses revendications.
 
 
Pour le SE-Unsa, les propositions relèvent de 4 domaines.
 
 
Rémunération
 
  • l'ISSR doit être réformée : elle doit comprendre une part fixe liée à la fonction de remplaçant et une part variable liée à l'effectivité des déplacements, surtout avec l’augmentation considérable du carburant ;
  • en cas de multiples remplacements dans une même journée, le remplaçant doit percevoir l’ISSR pour sa première mission et des frais de déplacement ensuite ;
  • tout remplaçant nommé à l’année sur un poste doit bénéficier de l’ISSR, y compris si sa nomination intervient avant la rentrée scolaire.
 
Carrière
 
  • tous les remplaçants doivent bénéficier des mêmes possibilités d’accès à la formation que les autres titulaires ;
  • de plus, au vu de leurs conditions particulières d’exercice, ils doivent pouvoir bénéficier de formations spécifiques ;
  • lors d’une demande de temps partiel, ils doivent pouvoir choisir leur quotité de temps de travail et être maintenu sur leur poste.
 
Gestion
 
  • le remplaçant ne doit pas être soumis à une mise à disposition au-delà des horaires de son école de rattachement ;
  • l’administration doit jouer son rôle d’information auprès des collègues concernés concernant le droit à percevoir des indemnités. Par exemple, tout remplaçant affecté dans le spécialisé doit savoir à quelles indemnités il peut prétendre ;
  • chaque remplaçant doit être en mesure de vérifier ce qui lui est versé ;
  • pour terminer, le SE-Unsa demande de permettre aux remplaçants d’émettre des souhaits en début d’année scolaire car nombreux d’entre eux confirment les difficultés d’organisation personnelle liées aux variations horaires régulières. Cette possibilité existe dans quelques départements.
 
Conditions d’exercice
 
  • l’assurance du véhicule personnel doit être prise en charge par l’employeur ;
  • dans le cadre d’absence prévisible, un échange d’informations efficient entre titulaire et remplaçant peut être proposé par l’administration. Ainsi, à certains endroits, les IEN proposent des outils de suivi qui facilitent la prise en main de la classe par le remplaçant ;
  • les modalités de récupération des heures (en cas de dépassement des 24 heures d’enseignement hebdomadaires) mises en place par les administrations locales doivent permettre des récupérations concertées avec les collègues.