Rénovation de la voie pro : un plan de reconversion pour le Bac pro GA

| popularité : 1%
Au regard des difficultés d’insertion, le ministère souhaite réduire le flux d’élèves s’orientant vers le bac pro GA (gestion-Administration) en le baissant de moitié sur les 5 années à venir.
Il souhaite aussi adapter les contenus pour mieux répondre aux attentes des employeurs et favoriser la poursuite d’études. Il s’agit notamment de prendre en compte l’impact du numérique.
Dans ce contexte, le ministère veut accompagner les collègues qui seront amenés à se reconvertir en posant un cadre national qui devra être décliné académiquement.
Il affiche la volonté d’assurer un accompagnement de qualité dans le suivi et l’offre de mobilité.
 
Pour le SE-Unsa, un accompagnement de qualité pour les collègues qui seront touchés par des mesures de cartes scolaires ou qui souhaiteront se réorienter professionnellement est indispensable. Les bonnes intentions ministérielles devront s’inscrire dans les faits.
Le SE-Unsa y sera attentif et apportera son soutien aux collègues concernés, environ 1400 selon le ministère.
 
La future rénovation du référentiel du bac pro GA devra être bien réfléchie afin d’éviter les écueils de la précédente qui a mis les enseignants en difficulté sans améliorer l’insertion des jeunes.
Quant aux élèves qui s’orientaient en GA, très majoritairement des jeunes filles, que vont-ils devenir ? Le ministère n’est pas très prolixe à ce sujet. La piste des métiers des services et soins à la personne est évoquée.
Pour le SE-Unsa, il est urgent de prendre ce problème à bras le corps afin de commencer à anticiper sur l’évolution des cartes de formations régionales.