Rentrée 2016 : accueil des élèves de 2nde et PFMP

| popularité : 1%
La circulaire n° 2016-055 du 29/03/2016, Réussir l’entrée des élèves au LP, insiste sur le nécessaire accompagnement des élèves lors de l’entrée dans leur formation. Elle est applicable dès la rentrée 2016.
 
Pour améliorer la transition entre le collège et le lycée professionnel il est proposé de mettre en œuvre des jumelages entre le collège d’une part, et lycées professionnels et CFA d’autre part. Ils ont vocation à s’adresser à tous les collégiens sans prédéterminer leur orientation (filières et établissement).
 
Dès l’entrée en formation, une période spécifique d’accueil et d’intégration d’une durée pouvant aller de 1 à 3 jours sera organisée par l’équipe pédagogique et s’inscrira dans le projet d’établissement pour accueillir et intégrer les jeunes en explicitant les attentes de l’équipe pédagogique, en les sensibilisant aux compétences et aux comportements attendus au lycée et en milieu professionnel.
 
Afin de rendre les choix d’orientation plus réversibles, une période de consolidation de l’orientation sera créée dès la rentrée 2016 pour tous les élèves qui entrent en 2nde pro ou en première année de CAP. Ainsi, un élève pourra, jusqu’aux vacances d'automne, sur proposition de l’équipe pédagogique avec son accord et celui de ses parents, et en fonction des places vacantes, changer d’orientation.
 
Une préparation à l’arrivée en milieu professionnel devra être élaborée par l’équipe pédagogique. Cette préparation se déroule au lycée avant la première PFMP et/ou pendant celle-ci en associant l’équipe pédagogique et l’entreprise d’accueil.
 
Pour terminer, la circulaire supprime toute certification sur l’année de seconde pour favoriser les apprentissages. Il sera mis fin à toute évaluation certificative en classe de seconde professionnelle. Les épreuves des disciplines concernées seront redéfinies et/ou réorganisées. Pour en savoir plus, lire notre article sur la fin des CCF en seconde pro.

 
Organisation et suivi des PFMP
 
Une nouvelle circulaire sur l'organisation et le suivi des PFMP est paru en mars dernier. Elle est applicable dès la rentrée 2016. Pas de bouleversement, mais cette nouvelle circulaire va certainement interroger les pratiques et le fonctionnement des établissements car les modalités de suivi doivent être formalisées pour le conseil d’administration. Il est important de connaitre les textes afin d’éviter toute dérive.
Les équipes pédagogiques doivent être concertées pour la désignation des enseignants référents et les modalités du suivi pédagogique. C’est pour cela qu’il est important d’investir le conseil pédagogique et le conseil d’administration afin d’influer sur les décisions.

 
Les principales nouveautés
 
Pour chaque élève un enseignant référent est désigné par le chef d’établissement. Il ne peut pas être chargé du suivi de plus de 16 élèves simultanément pour une même PFMP.

Le conseil d’administration détermine les modalités de suivi pédagogique en tenant compte des propositions des équipes pédagogiques. L’enseignant référent désigné pour chaque PFMP est responsable du suivi pédagogique.
 
Une nouvelle convention-type est proposée. Elle doit être signée par l’enseignant référent. L’engagement concerne uniquement les stipulations pédagogiques de la convention. Cette convention intègre le cas échéant, la procédure de dérogation aux travaux interdits pour les mineurs de plus de 15 ans.
 
Le chef d’établissement présente au conseil d’administration le dispositif et la convention type. 
 
Les équipes pédagogiques de l’établissement, sous la coordination du directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques (ex chef de travaux), déterminent ensemble la planification des PFMP ainsi que des projets pédagogiques préalablement définis.
 
Pour chaque période, l’élève évalue la qualité de l’accueil dont il a bénéficié. Une feuille critériée qui est à transmettre à son établissement est prévue à cet effet en annexe 4 de la circulaire.
 
Tous les élèves entrant en 2nde pro ou en CAP doivent bénéficier d’une semaine de préparation à leur première PFMP. Elle pourra se situer en amont et/ou au tout début de la première PFMP et se dérouler en petits groupes, sur le site d’une entreprise ou dans l’établissement avec des représentants du monde économique.

 
Ce qui ne change pas
 
Le décret statutaire des PLP du 6 novembre 1992 n’est pas remis en cause. Le cadrage sur les obligations et le temps de service pour le suivi d’élèves restent d’actualité (article 31) extrait :

« Pendant les périodes de formation en entreprise des élèves d'une division, chaque professeur de lycée professionnel enseignant dans cette division participe à l'encadrement pédagogique de ces élèves.
La charge de cet encadrement est répartie entre les enseignants en tenant compte, notamment, du nombre d'heures hebdomadaires d'enseignement qu'ils dispensent dans cette division.
 
L'encadrement pédagogique d'un élève est comptabilisé dans le service du professeur pour deux heures par semaine, dans la limite de trois semaines par séquence de stage. Lorsque ce décompte conduit un professeur de lycée professionnel à dépasser ses obligations hebdomadaires de service, il bénéficie du paiement d'heures supplémentaires effectives.
 
Lorsqu'un professeur de lycée professionnel n'accomplit pas, dans le cadre des périodes de formation en entreprise la totalité de ses obligations de service, son service est complété, dans la même semaine, par une participation aux actions de soutien et d'aide aux élèves en difficulté ou, à sa demande, par un enseignement en formation continue des adultes. »