Rentrée 2017 : ce qui change, ou pas, dans le 1er degré

| popularité : 2%
Le SE-Unsa vous présente les nouveautés pour l'année scolaire 2017-2018 ainsi que les éléments de la Refondation qui ne sont pas modifiés.
 
PPCR
La mise en œuvre du PPCR doit se poursuivre à compter de septembre 2017 avec deux éléments :
  • le reclassement dans la nouvelle grille d’avancement. Si au 1er septembre 2017, le temps nécessaire pour passer à l’échelon supérieur est dépassé (lire ici), le passage à l’échelon supérieur sera automatique.
  • la mise en place de la classe exceptionnelle. Une CAPD en fin de 1er trimestre actera les promotions à la classe exceptionnelle avec effet rétro-actif au 1er septembre (lire ici).
 
À noter que début juillet le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a évoqué la perspective d’un report du calendrier de mise en place des mesures liées au PPCR dans le cadre de l’effort budgétaire imposé à la Fonction publique. Si tel était le cas, le SE-Unsa défendra non seulement l’intégrale application des mesures PPCR, mais aussi les échéances calendaires fixées initialement dans le cadre de ce dossier.
 
Décharge enseignant maître formateur
La circulaire du 20 octobre 2016 instaure une décharge d’un tiers du temps d’enseignement pour les EMF. Pour le SE-Unsa, la déclinaison de la décharge d’enseignement des EMF mérite une réflexion approfondie : il faut quantifier et planifier les nombreuses activités de formation déjà existantes (lire  ici).
 
Les CP à 12 en Rep+
Cette mesure ne se met pas en place de la même façon sur tout le territoire car ce sont les Dasen qui ont décidé des moyens à utiliser pour alimenter ces postes : transformation des postes PDMQDC en CP, redéploiement de postes moins de trois ans ou de remplacement ou encore création de CP à 12 sans enseignant supplémentaire dans les écoles. Dans les faits les effectifs des quelques 5000 CP en Rep+ oscilleraient entre 10 et 15, ce qui donne des situations très hétérogènes.
 
Le SE-Unsa estime que le calendrier précipité détricotant le dispositif Plus de maîtres que de classes n’a pas toujours pris en compte les situations des personnels concernés ainsi que les conditions matérielles.
 
La semaine scolaire
La publication tardive du décret autorisant une nouvelle dérogation possible (4 journées de 6h) a mis la communauté éducative sous tension à la sortie des classes. Au final, 31.8% des écoles (représentant 28.7% des élèves scolarisés) ont choisi d’utiliser dès septembre la possibilité offerte par le décret de revenir à une semaine de 4 jours.
 
Cette année scolaire qui va voir cohabiter semaine de 4 jours et semaine de 4.5 jours sur le terrain sera l’occasion d’évaluer les différentes organisations.
 
Le redoublement
Le ministre a annoncé que le redoublement redeviendrait possible mais exceptionnellement alors que, depuis quelques années, il était impossible sauf exception... Pour le SE-Unsa, il s'agit d'une simple opération de communication qui n’est pas encore actée règlementairement.
 
Programmes, cycles, outils de suivi
Les programmes par cycles mis en place en 2015 ne sont pas modifiés tout comme les documents d'accompagnement. Les outils de suivi tels que le carnet de suivi en maternelle et le LSU perdurent. Pour ce dernier, le SE-Unsa souhaite que les problèmes informatiques ne soient plus d’actualité.