Segpa : les élèves en grande difficulté scolaire méritent mieux !

| popularité : 1%
Actuellement, ont lieu les opérations de carte scolaire où les représentants de l’Unsa prennent connaissance des propositions des recteurs et des Dasen. Plusieurs départements apprennent que les Segpa vont faire l’objet de coupes importantes liées en partie aux baisses d’effectifs.
 
 
Une circulaire pour rien ?
 
Alors que la circulaire du 28 octobre 2015 indique que la Segpa est une structure qui a toute sa place dans le traitement de la grande difficulté scolaire et pour objectif la réussite du plus grand nombre, la réalité de la mise en place de la rentrée 2019 montre des projets très éloignés de cette ambition affichée :
  • Diminution du nombre d’ateliers qui réduit l’offre de choix des élèves en 4e et en 3e, et qui va impacter la possibilité d’inclusion d’autres élèves (Ulis par exemple)
  • Mise en place non pas d’une 6e Segpa inclusive mais d’une 6e « sacrifiée » où les heures d’intervention des professeurs des écoles seront fortement réduites en raison de la suppression d’heures dans la dotation globale horaire de la Segpa.
  • Des élèves pré-orientés en 6e Segpa vont se retrouver une grande partie du temps dans des, ou une classe parfois à effectifs lourds et bénéficieront de très peu d’heures de regroupement en division réduite avec des enseignants spécialisés, heures pourtant nécessaires à leurs apprentissages, compte-tenu des difficultés graves et persistantes qu’ils rencontrent.
Comment répondre dans ces conditions aux besoins spécifiques des élèves par les méthodes pédagogiques relevant de l’enseignement adapté recommandées par la circulaire du 28 octobre 2015 ?
 
 
6e inclusive ou 6e sacrifiée ?
 
Il est impératif que la mise en place de la 6e inclusive n’aboutisse  pas à une 6e sacrifiée, et que cette première année au collège permette de mettre en place des parcours de scolarisation qui favorisent la progression des élèves dans les enseignements, en y associant pleinement les enseignants spécialisés. 
 
 
Formation pro, l’incontournable de la Segpa
 
Il est nécessaire de garder des moyens adaptés pour que la Segpa puisse jouer pleinement son rôle de prise en compte des difficultés spécifiques des élèves qui y sont orientés et de préparation à une formation professionnelle adaptée. Le SE-Unsa demande le maintien de l’offre des ateliers de SEegpa.
 
 
La Segpa, lieu de réussite
 
De très nombreux rapports pointent la réussite de ces structures qui permettent à des milliers de jeunes une inclusion sociale. Le contexte social actuel devrait alerter le ministère et plus largement le gouvernement sur la prise en compte de ce public fragile.
 
 
Le SE-Unsa agit
 
Le SE-Unsa intervient auprès du ministère et des rectorats pour dénoncer cet écart par rapport à l’esprit de la circulaire de 2015 qui remet en cause le travail accompli par les collègues de Segpa, met en difficulté les enseignants non-spécialisés et aggrave la situation des élèves les plus fragiles.