Temps de travail des CPE : 35 heures TTC !

| popularité : 1%
Les chantiers-métiers organisés dans le cadre de la refondation de l’École ont abouti à la création d’une nouvelle circulaire de missions pour les CPE.
 
Dans ce texte de référence a été acté l’expression d’un service hebdomadaire de 35 heures inscrites à l’emploi du temps.

Pour autant, les CPE s’en affranchissent souvent par conscience professionnelle ou parce qu’ils renoncent à négocier un temps de récupération avec leur chef d’établissement.

L’enquête du SE-Unsa menée en 2015-2016 montre que 2/3 des heures de dépassement de service sont situées en fin de trimestre en raison des nombreuses réunions programmées (CA, conseils de classe, conseil pédagogique, CESC, équipes de suivi de scolarisation…) et de soucis comportementaux qui explosent en fin de trimestre avec la fatigue des élèves et des adultes (commissions éducatives, conseils de discipline…).

Ainsi, nous ne pouvons accepter l’argument de certains chefs d’établissement ou IA-IPR qui considèrent qu’être cadre A de la fonction publique entraîne nécessairement des heures excédentaires sans aucune contrepartie possible.
Tous les temps de travail des CPE doivent être reconnus et pris en compte.

Pour ces élections professionnelles, le SE-Unsa revendique pour les CPE un temps de service hebdomadaire de 35 heures toutes tâches comprises qui inclut la participation à diverses réunions et donne droit à la récupération des heures de dépassement de service.