Temps de travail des psychologues du premier degré : la situation évolue

| popularité : 2%
Comme indiqué dans notre dernier article, les négociations se poursuivent autour du temps de travail des futurs psychologues « éducation, développement et apprentissages ». L’hypothèse de travail développée dès le week-end dernier, par le cabinet, au cours d’échanges avec les organisations syndicales, dont le SE-Unsa, commence à prendre forme. On ne parle plus désormais  de trois semaines sur les vacances mais d’une seule.
 
Si nous actons positivement cette évolution, nous poursuivons notre travail de négociation afin de trouver une écriture qui permette que la rédaction du texte ne conduise pas à un accroissement du temps de présence des psychologues EDA.
 
Les négociations ne sont pas closes avec la DGRH, les choses peuvent évoluer comme elles n’ont cessé de le faire quasiment chaque jour depuis une semaine. C’est un processus de dialogue social que tous connaissent parfaitement.
 
Le SE-Unsa continuera d’oeuvrer avec détermination pour faire encore évoluer la situation au mieux des intérêts de nos collègues.