Un recteur pour plusieurs académies

| popularité : 1%
Le projet de décret présenté au CTMEN du 27 septembre, prévoit la possibilité, sur dérogation, qu’un seul recteur puisse être nommé sur l’ensemble des académies de la région. Cela pose le cadre réglementaire de l’expérimentation menée sur les académies de Caen et Rouen.
 
Conscients des craintes qu’il peut engendrer, nous avons néanmoins voté pour ce texte, après avoir obtenu les garanties suivantes :
  • Les périmètres académiques restent inchangés, il n’y aura pas de réorganisation administrative. Il ne s’agit pas d’une fusion des 2 rectorats (ce que le cadre réglementaire actuel permet déjà de toute façon). Les deux secrétaires généraux d’académie conservent leurs missions et rôles respectifs.
  • Une mission sera désignée fin septembre pour faire le bilan et des propositions sur la réorganisation territoriale de l’Éducation nationale. Elle devra rendre ses conclusions en janvier 2018.
  • Il s’agit bien d’une expérimentation dans un cadre dérogatoire : il pourra y en avoir d’autres suite au rapport de la mission, mais nous serons informés et un dialogue préalable sera mené localement.
     
Nous serons également attentifs à ce que le recteur soit présent dans les instances de dialogue social.

La gestion actuelle (un recteur par académie et un « super-recteur » pour la région académique) a montré ses limites, en particulier quand ils ne suivent pas la même ligne. Cela affaiblit l’Éducation nationale, notamment face aux interlocuteurs institutionnels régionaux.  L’Unsa-Éducation voit, à travers ce recteur unique, un renforcement de la parole de l’Éducation nationale au niveau régional.

En pièces jointes :
  • notre déclaration liminaire au vote
  • le projet de décret