Une formation à la dérive

| popularité : 1%
L’inquiétude grandit pour l’avenir de la filière éducation-motricité, menant au concours de professeur d’EPS.

Les étudiants désertent peu à peu cette branche, plus vraiment intéressés par le métier de professeur !
Malgré une augmentation de 40 postes au CAPEPS 2012, le nombre de candidats au concours a, une nouvelle fois, baissé. L’impact de la réforme dite « masterisation » devient très préoccupant pour l’avenir du métier d’enseignant d’EPS.

CAPEPS 2011 2012 Variation
Postes 560 600 7,14%
Inscrits 1 852 1 768 -4,54%
Présents 1 314 1 242 -5,48%

Une récente enquête de l’ANE STAPS quantifie l’étendue des dégâts !
Le SE-Unsa partage les conclusions de l’association dans de nombreux domaines, repérées également dans l’enquête jeunes publiée en début d’année scolaire.
Les certifications supplémentaires (CLES 2 et C2i2e) sont très souvent un obstacle pour l’obtention du concours. L’adéquation entre la formation et la professionnalisation est jugée négativement par les étudiants ne se considérant pas préparés pour leur futur métier.

Le SE-Unsa demande une refonte totale et urgente de la formation initiale et une relance de la formation continue aujourd’hui disparue, pour espérer sauver le métier d’enseignant d’EPS !