Réforme Voie pro : projets de programmes en éco-droit et éco-gestion

| popularité : 1%
Les organisations syndicales ont participé à une réunion de présentation des projets de programmes d’éco-droit et d’éco-gestion avec la Dgesco(1) et l’Inspection générale, pilote du groupe chargé de la rédaction au Conseil supérieur des programmes.
 
Les deux programmes subissent d’importantes modifications dans leur conception et celui d’éco-droit des suppressions massives pour tenir compte de l’horaire réduit de moitié. Des programmes beaucoup moins explicites que les précédents.
 
 
Les points communs
 
  • Les deux programmes présentent des « modules » (4 en éco-gestion et 5 en éco-droit), eux-mêmes construits autour de 3 grandes questions. Les tableaux listent des capacités, notions et donnent des indications pour traiter la question posée. L’ensemble est beaucoup moins détaillé et précis que les précédents programmes et les niveaux taxonomiques disparaissent. La nouvelle présentation problématisée rappelle les programmes de SES de la voie générale ou les programmes de BTS. Elle n’est pas très « aidante » pour les enseignants.
  • Les programmes sont conçus pour l’ensemble du cycle de formation, ce qui peut poser problème en Bac pro, dans le cadre de l’orientation progressive.
  • De nombreuses notions concrètes en lien direct avec le monde du travail ne sont plus abordées (métiers et qualifications, droit social, par exemple), ce qui est regrettable pour des jeunes qui sont susceptibles de s’insérer rapidement dans le monde professionnel.
 
L’économie-droit
 
  • C’est le programme qui donne lieu au plus grand nombre de critiques car les allégements sont très importants.
  • La partie « économie » est plus importante que la partie « droit ». L’organisation judiciaire passe à la trappe. Seul subsiste le cadre juridique qui ordonne l’activité économique.
  • Le module 5 est consacré aux mutations du travail sous l’impact de la généralisation du numérique, aux statuts possibles pour une relation de travail et aux enjeux de la formation tout au long de la vie, des problématiques d’actualité indispensables à aborder avec les élèves.
 
L’économie-gestion
 
  • Le programme réorganise les contenus des programmes précédents en les actualisant.
  • Le module 4 est consacré aux mutations de la relation de travail, comme dans le programme d’éco-droit.
 
Les demandes du SE-Unsa
 
Le SE-Unsa souhaite que les programmes abordent de façon plus importante les relations au travail et le droit du travail.
 
Il demande que des documents d’accompagnement et des ressources soient mises à la disposition des enseignants pour éclairer des attendus beaucoup moins précis que dans les programmes actuels.
 
Enfin, il sera important de faire une place en particulier à l’éco-droit dans le futur module de préparation à l’enseignement supérieur pour faciliter l’accès en BTS.
 
(1) Direction générale de l'enseignement scolaire