concours CPE 2019 : promesse non tenue !

| popularité : 1%
Des chiffres en chute libre !

De manière générale, le nombre de postes offerts aux concours du 2nd degré en 2019 est en baisse de 15% par rapport à l’année précédente. Il s’agit de la confirmation d’un choix politique déjà observé en 2018 et 2017.

Cette décision a un lien direct avec le nombre d’inscriptions qui baisse de 11% en un an. Pourquoi les candidats se risqueraient-ils à préparer un concours s’ils savent que leurs chances de réussite sont d’emblée compromises par des choix budgétaires contraints ?
 

Les concours CPE n’échappent pas à la règle !

La réduction du nombre d’inscrits (-841) et du nombre de postes se vérifie aussi pour les concours CPE :
  • le concours externe débouchera sur un maximum de 160 lauréats, soit 10 de moins qu’en 2018
  • le concours interne offrira, comme l’an passé, seulement 70 postes
  • le concours réservé, destiné aux personnels contractuels, n’a pas été reconduit (34 lauréats en 2018).

Paroles, paroles, paroles…

Or, le Ministère s’était pourtant engagé lors la fermeture des concours réservés au transfert des postes offerts dans la cagnotte du concours interne.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : cette promesse n’était qu’un effet d’annonce et n’a pas connu de suites favorables !
 
 
Pour le SE-Unsa, l’attractivité du métier passe par une politique ambitieuse de recrutement, par une formation initiale et continue à la hauteur des enjeux et par une reconnaissance institutionnelle des CPE à différents niveaux (rémunération, perspectives de carrière, mobilité géographique et fonctionnelle…).
 
C’est que nous continuerons à porter dans les instances du dialogue social dans l’intérêt des élèves et des personnels.