Carrière : quelles perspectives pour 2019-2020 ?

| popularité : 1%
Cette année scolaire est la 3e année de mise en place des nouvelles carrières.
Avec la mise en place du protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations, la carrière peut se dérouler sur 3 grades : la classe normale, la hors-classe qui est désormais possible pour tous dans le cadre d’une carrière complète et la classe exceptionnelle.
 

La classe normale
 
Tous les personnels avancent désormais à un même rythme, connu de tous à l’avance
 
Néanmoins une accélération de carrière d’1 an est possible :
  • après 2 ans d’ancienneté au 6e échelon ; 
  • après 2,5 ans d’ancienneté au 8e échelon.
Seuls 30 % des promouvables du 6e et 8e échelons obtiendront cette accélération d’avancement qui s’appuiera sur leur dernier rendez-vous de carrière
 
 
La hors-classe
 
Tout collègue est promouvable à la hors-classe à partir de 2 ans d’ancienneté dans le 9e échelon de la classe normale.
 
Les collègues promouvables sont départagés en fonction d’un barème qui repose sur :
  • l’ancienneté en tant que promouvable (au moins 10 points par an) ;
  • l’appréciation finale et définitive du dernier rendez-vous de carrière (Excellent, Très satisfaisant, Satisfaisant ou À consolider) qui aboutit à un barème différent selon les corps.
 
L’avis du SE-Unsa

Dans le cadre d’une carrière complète, tout collègue peut maintenant accéder à la hors-classe. C’est une réelle avancée mais il reste des progrès à faire. Le SE-Unsa revendique notamment l’ancienneté générale de service comme critère de départage plutôt que l’ancienneté dans le corps défavorable aux collègues ayant changé de corps par concours interne, liste d’aptitude ou détachement (c’est le cas, par exemple des anciens instituteurs).
 
 
La classe exceptionnelle
 
Deux voies d’accès existent pour une promotion à la classe exceptionnelle :
Les candidats sont départagés en fonction d’un barème qui repose sur :
  • l’ancienneté en tant que promouvable à la classe exceptionnelle ;
  • l’avis appréciation (révisable tous les ans) du recteur (pour les enseignants du 2d degré, les CPE et les PsyEN) ou du Dasen (pour les enseignants du 1er degré).
 
L’avis du SE-Unsa

Tous les ans, des promotions sont perdues au vivier 1 faute de candidats remplissant les conditions de fonctions particulières. Les promotions perdues au vivier 1 doivent être reportées sur le vivier 2.
L’ouverture du vivier 1 à de nouvelles fonctions en 2019 (ex : tuteur de stagiaire) reste insuffisante pour éviter la perte des promotions. Pour le SE-Unsa, il faut poursuivre l’ouverture du vivier 1 à d’autres fonctions, notamment celle de remplaçant du 1er comme du 2d degré.
 
 
Calendrier indicatif
 
Les commissions de traitant de l’avancement et des promotions devraient avoir lieu en :
  • janvier pour l’avancement à la classe normale ;
  • mai pour le passage à la hors-classe ;
  • juin pour le passage à la classe exceptionnelle.
     
 

Navigation