Concours 2021 : respect des calendriers et des exigences sanitaires

| popularité : 6%
Les concours de recrutement 2020 avaient été considérablement impactés par la situation épidémiologique de notre pays. Pour la session 2021, le ministère a pris les devants afin que les concours se déroulent de la manière « la plus normale possible ». Tenir le calendrier des épreuves aussi bien orales qu’écrites est une priorité ; des consignes sanitaires seront adressées à chaque candidat en même temps que leur convocation.
 
 
Pas plus d’une épreuve par jour, port obligatoire du masque pendant toute la durée des épreuves, respect des règles de distanciation, nécessité de se munir d’un sac pour ses déchets, signalement des symptômes : toute infraction à ces obligations fera l’objet d’un rappel pouvant aller jusqu’à l’exclusion de l’épreuve.

Un pôle d’accueil spécifique pour les candidats en situation de handicap devrait être mis en place afin de permettre une orientation dédiée de ces candidats vers les salles qui, le cas échéant, auront été réservées pour leur permettre de composer.

 
Une nouvelle réunion se tiendra en mars si la situation sanitaire appelait de nouvelles adaptations, notamment pour les épreuves d’admission. Le ministère se dit notamment prêt à envisager le recours à la visioconférence pour les candidats ultra-marins.
 
 
L’anticipation ministérielle sur l’organisation des concours était attendue. Dans un contexte d’attractivité en berne (on ne connaît pas le nombre d’inscrits aux concours dans le premier degré mais on sait que celles pour les concours du second degré sont en baisse), il est indispensable de tout faire pour que la crise sanitaire ne vienne pas percuter celle des vocations !
S'inscrire à la Lettre du SE-Unsa

Navigation