Déconfinement progressif : l’Éducation nationale doit s’appuyer aussi sur les PsyEN !

| popularité : 1%
Le SE-Unsa, avec neuf autres organisations syndicales et associations professionnelles de psychologues de l’Éducation nationale, adresse une demande d’audience au ministre pour lui rappeler quelles sont leurs compétences et lui demander de favoriser leur action après de la communauté éducative, en particulier au moment de la reprise progressive des écoles, collèges et lycées.
 
Les psychologues de l’Éducation sont des professionnels de l’écoute et de l’entretien psychologique. Ils sont aussi des personnels ressources auprès des cadres et des équipes pédagogiques pour définir les stratégies à adopter afin d’accueillir adultes, enfants et jeunes lors du retour dans les écoles et les établissements.
Par le courrier ci-dessous (cliquer dessus pour agrandir), nous demandons qu’ils soient consultés à tous les niveaux (local, académique, national) sur les modalités de l’accueil et des suivis à plus long terme quand ils s’avèreront nécessaires.
 
Le SE-Unsa se bat pour que les psychologues de l’Éducation nationale soient reconnus et entendus à tous les niveaux.
Il est particulièrement choquant de voir que des nombreuse décisions ayant un lien avec la santé psychique des élèves et des personnels, à leur bien-être, la gestion de crise… sont trop souvent prises sans même penser aux personnels dont ce sont les missions.
Seule une représentation institutionnelle de la psychologie à tous les niveaux (DSDEN, rectorat, ministère) pourra assurer que ce ne soit plus le cas dans l’avenir.
 
S'inscrire à la Lettre du SE-Unsa

Navigation