Direction : on met la pression !

| popularité : 67%
 
Depuis des années, le SE-Unsa est mobilisé sur la direction d’école. Les derniers mois ont vu s’ouvrir un agenda social sur ce sujet qui n’a toujours pas porté ses fruits. Convaincu que les conditions dans lesquelles les directrices et directeurs exercent leurs missions sont intenables, le SE-Unsa a déposé une alerte sociale (voir notre article) pour mettre la pression sur le ministère afin d’aboutir à des avancées concrètes. Pour amplifier cette action, le SE-Unsa a maintenant besoin de vous pour porter la voix des directrices et directeurs d’école et affirmer que « la pression, je n’la subis pas, je la mets avec le SE-Unsa ».
 
Un nouveau cycle de réunions s’engage dans le cadre de l’agenda social pour la direction d’école :
  • mercredi 9 septembre sur les critères d’attribution des décharges ;
  • mercredi 23 septembre sur la délégation de compétences possibles (en lien avec la loi Rilhac créant la fonction de directrice et de directeur d’école) ;
  • mercredi 7 octobre sur la rémunération et l’avancement des directrices et directeurs ;
  • mercredi 14 octobre sur les questions de sécurité.
Le SE-Unsa y portera toutes ses exigences et sera force de propositions.
 
Pour amplifier cette action et faire porter la voix des directrices et directeurs, le SE-Unsa a besoin de vous.
Afin d’agir, soutenez l’action « Direction d’école : on met la pression ! »
En validant ce formulaire,
vous soutenez l’action « Direction : on met la pression ! »
Les informations recueillies ne seront utilisées que dans le cadre de cette action et de toutes les suites qui pourraient lui être données, et ce dans un délai maximum de 1 an.
Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@se-unsa.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».