Du beurre dans les épinards

| popularité : 1%
Le CTMen du 9 novembre a acté pour 2022 la traduction sous forme réglementaire des décisions budgétaires du Grenelle. Ce sont ainsi quelques 350 millions d’euros qui ont été répartis.
 
Cette deuxième marche de 2022 laisse en chantier la revalorisation des rémunérations. En attendant désormais la suite qui sera réservée à ce dossier à l’issue des élections présidentielles, quelques premiers enseignements :
 
  • tout d’abord la confirmation de la nécessité d’un plan pluriannuel pour reconstruire des rémunérations à un niveau satisfaisant pour toutes et tous ;
     
  • ensuite celle de traiter les débuts de carrière sans négliger le reste de la carrière ;
     
  • enfin l’impératif de corriger les injustices de rémunérations et la reconnaissance indemnitaires de certains oubliés.
 
Si l’on ne peut nier que de l’argent ait été mis sur la table, on ne peut non plus ignorer que l’essentiel reste encore à faire.
 
> > Retrouvez les mesures catégorielles :