Gestion de crise : la santé des personnels en tête de nos préoccupations !

| popularité : 1%
Après deux années endurées sous crise sanitaire, les personnels sont inquiets concernant différents éléments liés à leur métier, notamment celui de leur santé.
Dès la rentrée 2020, le SE-Unsa avait vivement interpelé l’employeur par différentes alertes pour lui faire part de la dégradation des conditions d’exercice. Il est aujourd’hui urgent que le ministère se saisisse directement et concrètement de cette dégradation réelle du quotidien pour en mesurer les conséquences et y apporter des solutions à la hauteur des enjeux.
 
 
Gestion de crise : vous nous dites que…
 
Dans sa logique d’accompagnement au plus près des réalités, le SE-Unsa s’adresse et répond depuis le début de la crise à tout collègue, quel que soit son métier, son territoire ou son vécu de crise.
 
C’est entre autres grâce à cette écoute et cette proximité que la parole de la profession a pu être portée par le SE-Unsa auprès du ministère mais aussi plus récemment auprès des autorités de santé jusqu’à présent trop éloignées des réalités du métier. Pour cette raison, le SE-Unsa tenait fermement à la mise en place d’instances de dialogue nationales et locales tripartites entre Éducation nationale, autorités de santé et représentants des personnels. Dès leur installation fin janvier, le SE-Unsa a pu y rappeler ses demandes urgentes pour la santé des personnels.
 
C’est aussi à travers un sondage récent auprès de ses adhérents que le SE-Unsa a pu mesurer ce ressenti de la profession.
À l’affirmation J’ai des inquiétudes pour ma santé et celle de mes proches au regard de mon travail en milieu scolaire et de la circulation du virus, 84 % répondent par l’affirmative.
À celle J’ai des inquiétudes pour ma santé au regard de l’épuisement professionnel généré par la situation sanitaire, 94 % répondent par l’affirmative dont 71 % beaucoup d’inquiétudes, et les chiffres sont encore plus prononcés chez les directrices et directeurs d’école.
 
 
Alerte au ministère : le SE-Unsa sans relâche
 
Cette écoute de la réalité a permis en particulier de diagnostiquer très tôt l’impact de la crise et de sa gestion chaotique par notre employeur sur les conditions d’exercice des personnels et par conséquent sur leur santé au quotidien.
 
Dès novembre 2020, parce qu’il avait logiquement mesuré que ce contexte de crise ne laisserait pas la profession indemne, notamment en raison d’une absence totale de suivi médical des personnels au sein du ministère, le SE-Unsa avec sa fédération l’Unsa Éducation, avait déposé un signalement d’alerte en CHSCT ministériel pour exiger une étude d’impact sur la santé des personnels.
 
En juillet 2021, le SE-Unsa adressait un courrier au ministre pour lui faire part de ses propositions pour préparer la rentrée et les années à venir suite aux premières conséquences de la crise. L’accent était mis sur la santé des personnels et l’urgence de mise en place d’une mesure de l’état de la santé physique et mentale de chaque personnel et de dispositifs d’accompagnement individuel et collectif (espaces d’expressions, visites et diagnostics médicaux, sensibilisation de toute la chaine hiérarchique, aide à un mieux-être et à une recherche d’équilibre entre vie pro et vie perso…).
 
 
Une urgence pour notre employeur : faire plus, faire mieux !
 
Si le ministère a répondu au SE-Unsa avoir entendu ses différentes alertes, ses réponses sont à ce jour encore très insatisfaisantes.
Renvoyer les personnels vers la MGEN est essentiel au regard du rôle de cette dernière auprès des personnels Éducation nationale, de son expertise et de la qualité de son accompagnement des personnes, mais cela ne doit pas affranchir l’employeur de ses obligations envers la santé de ses personnels.
 
 
Pour le SE-Unsa, le ministère doit dès à présent permettre à chaque collègue de bénéficier individuellement du suivi médical auquel il a droit, établir un bilan physique et psychologique de la profession et travailler avec les professionnels de santé et les représentants des personnels à un vrai plan de santé au travail post-crise.
 
 
> > Bénéficiez dès à présent de notre information et notre écoute pour vous aider à devenir l’acteur de votre santé ainsi que de notre expertise si vous devez faire face à un aléa de santé, en demandant l’accomapagnement Ma santé & moi du SE-Unsa