Hommage à Samuel Paty : un cadre plus souple et adaptable

| popularité : 1%
Après deux réunions de concertation avec les représentants des personnels, le ministère s’oriente vers un cadre plus souple pour l’hommage qui sera rendu à Samuel Paty le lundi 2 novembre. Chaque équipe pourra adapter les propositions à sa situation particulière.
 
 
La matinée du 2 novembre est toujours prévue en trois temps :
 
  • Un premier temps pour que les équipes se retrouvent et s’organisent pour la suite de la matinée. Ce temps est prévu jusqu’à 10 heures.
> Pour le SE-Unsa, la prise en charge des élèves avant 10 heures ne doit pas être une source de complexité supplémentaire, en particulier pour les directeurs et directrices d’école. C’est pourquoi nous demandons que Dasen, recteurs et rectrices construisent cette organisation au plus vite avec les collectivités locales.
 
 
  • Un deuxième temps dont le cadre s’est assoupli à notre demande : la séquence pédagogique a pour objectif de revenir sur l’évènement et de préparer avec les élèves l’hommage qui aura lieu en fin de matinée. Des ressources seront mises à disposition à partir de mercredi soir. 
> Le cadre est assoupli et il sera possible pour les équipes de l’adapter à l’âge des élèves et au contexte particulier de leur école ou établissement. 
 
 
  • Enfin le temps de l’hommage collectif qui s’appuiera sur la lettre de Jaurès aux instituteurs suivie d’une minute de silence.
> La minute de silence collective n’est pas forcément la modalité adéquate partout. Des élus pourront être présents mais sans prise de parole.
 
 
Par ailleurs, des incertitudes pèsent sur le contexte sanitaire qui pourrait tout remettre en question. Néanmoins, il faut que chaque personnel soit informé au plus vite de l’organisation retenue.