Infolettre CPE du 18 novembre 2021

| popularité : 1%

Rentrée 2021 : on manque de personnels, Monsieur le Ministre !
Le SE-Unsa écrit au ministre pour demander des informations claires et des explications sur les raisons du manque important de personnels constaté depuis la rentrée.
Qu’ils s’agissent des enseignants, des CPE, des PsyEN, des AESH ou des AED, selon les remontées des sections locales du SE-Unsa, on manque de personnels dans nos écoles, collèges et lycées ! Plus précisément, et plus préoccupant, on manque de personnels là où les supports existent pourtant.

 

 
Postes à profil au mouvement 2022 : pour le SE-Unsa, c’est non !
Il y en a de plus en plus… Dans le cadre de la campagne du mouvement 2022, le ministère a décidé de façon unilatérale la création d’un dispositif expérimental de postes à profil intitulé Pop.
Les appels à candidature interacadémiques débuteront le 9 novembre. Le SE-Unsa s’est fermement opposé à ce mode d’affectation hors barème entravant toujours plus le droit à une mobilité lisible et équitable, impactant les mouvements inter et intra et accentuant les disparités d’attractivité des territoires.

Heures sup’ pour les AED : une fausse bonne nouvelle
Au CTMEN du 9 novembre, le ministère a présenté un décret qui permet aux AED d’effectuer des heures supplémentaires. L’ensemble des organisations syndicales ont voté contre ce texte. Le SE-Unsa a expliqué une fois encore les missions de ces personnels et tenté de faire mieux encadrer le texte.
Au-delà des risques de dérives, l’attribution d’heures supplémentaires ne constitue pas un progrès social, encore moins avec un taux de rémunération si bas.

Indemnité éducation prioritaire pour les AESH et AED : le choix de l’injustice
Le SE-Unsa dénonce l’opposition du gouvernement, lors du débat sur la loi de finances 2022 à l’Assemblée nationale, à étendre le bénéfice de la prime Rep/Rep+ aux personnels qui sont en outre les moins rémunérés : les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) et les assistants d’éducation (AED).

 
Défendre les valeurs de la République ? Pas sans vous M. le Ministre
La promotion des valeurs de la République et du principe de laïcité font partie de l’ADN du SE-Unsa. En ce sens, nous accueillons favorablement le plan de formation annoncé par le ministère, et qui correspond à un besoin exprimé des enseignants et personnels d’éducation.
Ce plan prévoit la formation de 250 000 agents par an, qui bénéficieront de deux demi-journées de formation. Ainsi, l’urgence des besoins a sans doute conduit le ministère à privilégier la surface de formation plutôt que sa profondeur, qui aurait pu offrir du temps aux équipes éducatives pour construire des projets pédagogiques correspondant aux problématiques rencontrées localement.