Infolettre EPS du 24 novembre 2018

| popularité : 1%
Je veux enseigner en toute sécurité !
Parce que je suis un professionnel responsable et expert, je veux enseigner en toute sécurité !
Avec le SE-Unsa, je demande un nombre limité d’élèves pour certaines activités, un dédoublement systématique des classes pour la natation et la création d’un observatoire local des installations sportives.
 
Reconnaître la responsabilité de l’employeur

Alors que le niveau d’exigence professionnelle croit, celui de la qualité du cadre dans lequel les enseignants d’EPS doivent travailler décroit.
Pour le SE-Unsa, l’État employeur doit assumer sa responsabilité auprès de ses personnels enseignants d’EPS comme auprès des élèves usagers, d’une part, quant à la qualité de l’enseignement du Service public et, d’autre part, quant au droit à la sécurité.

Limiter le nombre d’élèves pour certaines activités

Si les derniers textes règlementant la pratique de certaines activités sont de plus en plus exigeants sur les contrôles de matériel à effectuer ou les formations à suivre par la profession, aucune place n’est réellement faite à l’effectif du groupe d’élèves pratiquants.
Afin que chaque enseignant d’EPS puisse enseigner dans des conditions optimales de sécurité, le SE-Unsa demande que chaque équipe puisse s’organiser et disposer de moyens supplémentaires pour limiter le nombre d’élèves pour certaines activités.

Dédoubler les classes pour la natation

La problématique du déficit du savoir-nager en France ne se retrouve ni dans la volonté des enseignants d’EPS ni dans leur responsabilité.
En parallèle de son action pour un accès gratuit et facilité des écoles et établissements aux bassins, le SE-Unsa exige que chaque classe puisse être systématiquement dédoublée pour la natation afin que le temps de pratique et d’expérimentation pour chaque élève soit suffisant et que chaque enseignant puisse exercer en toute sécurité.

Créer un observatoire local des installations sportives

Afin de permettre aux enseignants d’EPS de signaler moins souvent et plus facilement un danger matériel et de s’assurer que le message sera suivi d’effet, le SE-Unsa revendique la création d’un observatoire local des installations sportives où gestionnaires, professionnels et usagers auraient un espace d’échanges formel et régulier pour planifier tout entretien, signaler tout dysfonctionnement et décider toute intervention de mise en sécurité.