Infolettre EPS - n°56 - septembre 2018

| popularité : 1%
2ème heure sup’ imposée : pour le SE-Unsa, c’est non !
Prétextant compenser la suppression de 2600 postes d’enseignants du second degré, Jean-Michel Blanquer dit annoncer « une bonne nouvelle » en imposant une deuxième heure supplémentaire et augmenter ainsi le pouvoir d’achat de nos collègues.
Au SE-Unsa, nous ne sommes pas dupes : ce n’est pas une bonne nouvelle !
L’augmentation du temps de travail est une mauvaise solution, tant pour la qualité de l’accompagnement des élèves que pour la santé des collègues.
Nous vous invitons à signer et faire signer massivement notre pétition « Deuxième heure sup imposée : pour nous, c’est non ! »