Infolettre EPS du 17 novembre 2018

| popularité : 1%
Je veux devenir certifié·e d’EPS !
Parce que je suis engagé·e au quotidien pour la réussite de mes élèves, je suis un·e prof comme les autres !
Avec le SE-Unsa, je revendique de devenir certifié·e et d’avoir un temps de service hebdomadaire de 18h (16h + 2h d’AS) et par conséquent une revalorisation de mes indemnités.
 
Certifiés pour protéger son statut !

Aujourd’hui, l’appartenance à un corps isolé, propice à toute variabilité, est une fragilité.
Intégrer un corps professionnel élargi, celui des enseignants de toutes autres disciplines, c’est faire reconnaître l’EPS comme tout autant essentielle dans l'éducation et l'orientation des élèves.
L’enjeu est crucial : stopper toute diminution, et même favoriser l’augmentation, des heures d’enseignement d’EPS et protéger les enseignants d’EPS de tout glissement sous une responsabilité autre que celle de l’Éducation nationale.

Certifiés pour être mieux reconnus !

Rien ne justifie aujourd’hui que les enseignants d’EPS effectuent un service hebdomadaire de 20h, soit l’équivalent, sur une carrière, de 3000 heures de service en plus que les enseignants d’autres disciplines.
Au contraire, temps de préparation des projets, temps de concertation, pénibilité du métier… tout démontre qu’ils doivent voir leur temps de service aligné sur celui de leurs collègues.

Certifiés pour être mieux rémunérés !

Rien ne justifie aujourd’hui que les enseignants d’EPS perçoivent des indemnisations inférieures à celles de leurs collègues enseignants d’autres disciplines (HSA, HSE, indemnités d’examen…).

 
 En savoir plus