Infolettre PLP du 17 décembre 2021

| popularité : 1%

École-entreprise : vers un partenariat plus confiant ?
En octobre, la voie professionnelle a connu sa première Université École-entreprise. L’ensemble des acteurs de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, ainsi que des représentants des secteurs et groupes du privé, était présent à ce rendez-vous pour échanger et donner des pistes permettant d’établir ou de renforcer les liens existants. Quelles sont les propositions du ministère ?

 

 
Commission permanente et conseil d’administration : quand la simplification ne doit pas rimer avec inaction
Imaginées pour instruire les dossiers présentés au conseil d’administration (CA), les commissions permanentes (CP) sont désormais facultatives. En effet, depuis la rentrée, la commission permanente, lorsqu’elle perdure, peut avoir, en plus de son rôle de consultation, un pouvoir de décision sans avoir la nécessité de passer par le CA ensuite.

 

 
Éducation prioritaire des LP : une compensation fragile
Après la sortie des lycées de l’éducation prioritaire en 2015, une clause de sauvegarde avait été mise en place. Arrivée à échéance le 31 août 2020, cette clause compensait notamment la perte de la prime de 1 156 € bruts annuels pour les enseignants et les CPE. Aujourd’hui, qu’en est-il effectivement ?

Bilan de fin d’année du Comité de suivi de la réforme de la voie pro
Au menu : évolution des PFMP et de la carte des formations, promotion de la voie pro via le chef-d’œuvre, la Semaine des lycées professionnels ou encore les Campus des métiers et qualifications dont les LP ont bien besoin face à la perte d’élèves (- 11 000 à la rentrée 2021).

HSA aux personnels en temps partiel : on marche sur la tête
Le décret n° 2021-1326 publié le 12 octobre 2021 permet l’élargissement des heures supplémentaires aux personnels enseignants titulaires du second degré travaillant à temps partiel. Comment en est-on arrivé là ?

 
Donnez votre point de vue pour que vos revendications soient candidates !
Accepteriez-vous de payer plus cher certains produits si les entreprises s’engageaient à relocaliser leurs activités et leurs emplois ?
L’Unsa vous donne la parole pour exprimer vos préoccupations et vos priorités sur le travail, le pouvoir d’achat, les transitions écologique et technologique, la formation et la reconversion professionnelles...
L’élection présidentielle, et les législatives dans la foulée, détermineront les cinq années à venir. En croisant vos réponses avec ses mandats, l’Unsa pourra ainsi porter ses exigences pour le futur quinquennat.