L’entretien professionnel : comment ça marche ?

| popularité : 1%
Instauré par le décret de 2014 et la création du statut d’AESH, l’entretien professionnel tarde à se mettre en place dans les académies. C’est pourtant l’une des rares dispositions réglementaires de nature à offrir des perspectives d’évolutions professionnelles aux AESH.
 
Quand a-t-il lieu ?
Au moins tous les trois ans pour les AESH en CDI. Les AESH en CDD peuvent également en bénéficier à l’issue de la première année, et au cours de la cinquième.
 
A quoi sert-il ?
L’entretien a pour but d’évaluer la valeur professionnelle de l’agent selon des critères définis nationalement. Il s’agit également de déterminer d’éventuels besoins en accompagnement et/ou formation pour l’agent.
Depuis la mise en place de la grille indiciaire en septembre 2021 avec un avancement automatique tous les 3 ans, ces entretiens professionnels n’impactent plus la rémunération.
 
 
Qui conduit l’entretien pro ?
C’est le chef d’établissement ou l’inspecteur de l’Éducation nationale compétent lorsque l’AESH exerce dans le premier degré. Ce sont eux qui rédigent le compte-rendu d’entretien professionnel. Vous pouvez formuler des observations sur ce compte-rendu, devez le signer, et pouvez le contester. C’est la rectrice ou le recteur d’académie qui vise le compte-rendu, et le porte au dossier de l’agent.
 
Faut-il craindre cet entretien ?
La culture de l’évaluation professionnelle a récemment et positivement évolué. Dorénavant, pour les enseignants par exemple, on ne parle plus d’inspection, mais de rendez-vous de carrière. L’entretien professionnel pour les AESH s’inscrit dans cette même logique de rendez-vous avec les personnels d’encadrement (le chef d’établissement, les inspecteurs) afin de faire un bilan de ses pratiques professionnelles, de l’accompagner si besoin dans celles-ci. Il ne s’agit pas seulement d’évaluer l’agent, mais de déterminer avec lui ses besoins en formation, et ses perspectives d’évolution professionnelle (préparations à des diplômes professionnels, à des concours d’accès à la Fonction publique).
 
L’avis du SE-Unsa
Le SE-Unsa n’a de cesse de dénoncer l’absence de perspectives d’évolutions professionnelles pour les AESH.
Le SE-Unsa considère que l’entretien professionnel est une étape importante dans la reconnaissance de la professionnalité des AESH.
Puisqu’il est désormais déconnecté de l’évolution de la rémunération, un effort important doit être consenti pour que l’entretien professionnel soit maintenu, et débouche sur de véritables perspectives de formation et d’évolution professionnelle pour les collègues.