Les PsyEN sollicité·es pour la reprise du 11 mai !

| popularité : 1%
La circulaire de reprise, publiée hier par le ministère mentionne les PsyEN ! Il semblerait que le SE-Unsa ait été entendu dans ce qu’il a porté concernant nos missions et nos compétences, y compris pour l’orientation. Certes, nous pouvons regretter que cette prise de conscience de notre administration soit si tardive : notre rôle durant la période de confinement aura donc été totalement nié…
 
Si nous sommes bien aises de ne pas avoir été, une fois de plus, oublié·es dans la communication ministérielle, la reprise prévue le 11 mai suscite encore de nombreuses interrogations.
 
La première d’entre elles concerne les précautions sanitaires liées à notre pratique. En effet, comment envisager d’exercer nos missions en respectant la distanciation physique ? Imagine-t-on manipuler les protocoles de test avec des gants ? Désinfecter la pâte à modeler, la chaise qu’un enfant ou adolescent a utilisée, la documentation consultée au CIO ? Et ce entre chaque rendez-vous ? Continuer à nous entretenir par téléphone avec les parents, puisque leur présence dans les établissements sera proscrite ?
Imagine-t-on une observation en classe à un mètre de distance de l’enfant à qui nous ne pourrions plus chuchoter la question relative à un comportement observé, à une stratégie mise en œuvre ?
Évidemment, en l’absence d’un représentant de notre profession auprès du ministre, celui-ci ignore tout de notre quotidien. Par conséquent, le protocole sanitaire en vigueur pour les établissements scolaires, à défaut de moyens pour le mettre en œuvre, impacte nos missions et risque de réduire à leur strict minimum nos pratiques professionnelles, à savoir l’entretien. Cet appauvrissement de notre exercice n’est pas sans nous questionner sur le sens même de nos missions.
 
D’autre part, quid de la réouverture des CIO. Prévue ? Envisagée ? Nous n’en avons aucune confirmation officielle. Elle devrait avoir lieu, comme pour tous les établissements accueillants du public, le 11 mai. Il est néanmoins regrettable qu’aucune communication n’ait encore été faite à leur sujet. Au SE-Unsa, nous n’avons eu de cesse de défendre ces lieux d’accueil de tous les publics, connus et identifiés comme des espaces neutres. Les CIO doivent bénéficier des moyens nécessaires à leur réouverture !
 
Si, comme convenu dans la circulaire de reprise, « Les psychologues de l’Éducation nationale et les personnels de santé sont [donc] mobilisés, dans la mesure du possible, pour accompagner les élèves à chaque étape de réouverture », il est indispensable de leur donner des consignes précises concernant les précautions sanitaires à respecter dans l’exercice de leurs missions et leur fournir les moyens de les mettre en œuvre.
S'inscrire à la Lettre du SE-Unsa

Navigation