CDIsation des AED : enfin le décret mais une copie à améliorer rapidement !

| popularité : 2%
Le texte autorisant la CDIsation des AED a enfin été examiné. Celle-ci devient possible au 1er septembre 2022. C’est une amélioration indispensable que le SE-Unsa a toujours soutenue mais qui s’accompagne malheureusement de mesures inabouties ou discutables. Le SE-Unsa s’est ainsi abstenu lors du vote et a obtenu du ministère qu’il réouvre les travaux et les discussions dès la rentrée.
 
 
Il était temps
 
La CDIsation prévue par la loi depuis le mois de mars ne pouvait entrer en vigueur faute du décret d’application. Le SE-Unsa est intervenu sans relâche auprès du ministère afin d’obtenir l’examen de ces textes et leur publication au plus vite. Le nouveau ministre a entendu l’urgence de la situation et a réagi de façon favorable mais avec un texte en partie insatisfaisant.
 
 
Une copie qui ne pourra rester en l’état
 
Les projets de texte ont fait l’objet d’un travail de concertation important au cours duquel le SE-Unsa a formulé de nombreuses propositions pour faire évoluer les textes dans l’intérêt des AED. Le décret adopté n’est pas satisfaisant en l’état, même si certaines propositions vont dans le bon sens :
  • Les AED ayant exercé pendant six ans peuvent être CDIsés, quelle que soit la date à laquelle ils ont été exercé leurs fonctions.
  • La condition des 4 mois d’interruption de contrat est supprimée.
Le SE-Unsa a dénoncé de nombreuses dispositions et a obtenu du ministère que ce texte soit réexaminé dès la rentrée :
  • Impossibilité pour les AED CDIsés d’obtenir un crédit d’heures pour formation.
  • Impossibilité pour les AED CDIsés de bénéficier d’une suspension de contrat pour remplacer un titulaire.
  • Pas de réévaluation mais un seul réexamen du salaire au bout de trois ans.
  • Pas de grille de salaire.
  • Un indice majoré brut de 362, soit 10 points seulement au-dessus du salaire minimum.
  • L’évaluation par délégation d’autorité des AED par les CPE et directeurs d’école ; ce qui constitue une ligne rouge pour le SE-Unsa.
 
L’avis du SE-Unsa
 
Ce décret répond à une urgence mais il ne correspond pas à nos attentes concernant les conditions de travail des AED. Lorsque les négociations reprendront, le SE-Unsa continuera d’être force de propositions pour défendre les AED et plus globalement l’urgence de voir le travail des vies scolaires reconnu.