PE et PLP de Segpa : des professeurs principaux comme les autres !

| popularité : 1%
Alors que les discussions sur la revalorisation des personnels enseignants, d’éducation et PsyEN se poursuivent, certains collègues semblent ne pas être prioritaires. C’est ainsi que les professeurs des écoles et PLP référents de Segpa ne sont toujours pas reconnus et traités comme les autres enseignants. Que revendique le SE-Unsa ?
 
 
Un décret en trompe l’oeil
 
Comme nous l’écrivions dans notre article du 1er avril dernier, le décret du 27 septembre 2019 ne change rien pour les collègues exerçant en Segpa.
En effet, le seul ajout réel concernait les Établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS). La formulation précédente du texte incluait déjà les Segpa.
Le but de ce décret sibyllin était surtout d’exclure définitivement les directeurs adjoints chargés de Segpa (Dacs) de l’Isoe.

Depuis toujours, la difficulté pour les Segpa réside dans le fait qu’il n’y a pas de professeurs principaux à proprement parler mais des enseignants référents. Bien sûr, cette différence sémantique n’est qu’un prétexte pour ne pas reconnaître des missions qui sont strictement les mêmes comme le confirme l’extrait de la Circulaire n° 2015-176 du 28-10-2015.

 
Des discussions semblaient se profiler pour reconnaître le travail des PLP de Segpa mais rien n’a été acté à ce jour.
 
 
Le règne de l’arbitraire
 
Comme tout le monde le sait, certains établissements essaient de compenser ce manque en valorisant les professeurs référents en Segpa. Cet usage, même s’il est empreint d’une bonne intention, ne saurait faire office de règle.
En effet, pour le même travail certains personnels seront rémunérés quand d’autres ne perçoivent rien. Cette pratique devient dès lors aussi aléatoire qu’injuste. Tous les enseignants doivent pouvoir accéder à une juste rémunération de leur travail.
 
 
L’avis du SE-Unsa :
 
Le SE-Unsa revendique que les enseignants référents de Segpa soient assimilés à des professeurs principaux puisqu’ils effectuent le même travail !
Cette clarification mettrait fin à une véritable injustice et permettrait une juste reconnaissance du travail conséquent effectué par les personnels dans des conditions souvent difficiles.
Par ailleurs, cette discussion ne saurait exclure certains personnels. PE et PLP sont solidaires dans les équipes pédagogiques et font un travail difficile auprès d’un public souvent fragile. Il ne peut donc y avoir de discrimination : les PE et les PLP référents de Segpa doivent pouvoir bénéficier du statut de professeur principal.
 
S'inscrire à la Lettre du SE-Unsa

Navigation