Penser le travail en distanciel

| popularité : 1%
Depuis le printemps 2020, les personnels ont été des acteurs essentiels pour maintenir au maximum les écoles et les établissements ouverts malgré la crise sanitaire. Les conditions d’exercice inédites et complexes de ces derniers mois ne sont pas sans conséquences. La prise en compte de ces conséquences à leur juste mesure doit servir à une rentrée réussie y compris si cette dernière doit encore se faire sous protocole. Le SE-Unsa écrit au ministre (voir courrier ci-dessous) pour lui faire part de ses constats et de ses exigences via des propositions concrètes.
 
Pour le SE-Unsa, la crise sanitaire a montré la nécessité de définir un cadre pour le travail en distanciel et d’en définir une charte pour clarifier juridiquement cette activité. Ce cadrage éviterait de générer une surcharge de travail ou des débordements dans l’équilibre vie pro/vie perso.
 
 
Les constats 
 
Le passage du 100 % présentiel à 100 % distanciel a créé une rupture brutale et la simple transposition à l’identique du présentiel, qui a bousculé les habitudes pédagogiques, s’est révélée peu efficiente.
Le travail en distanciel a pu conduire à une version dégradée de la relation pédagogique, impactant fortement les pratiques d’évaluations.
L’absence de coordination et de pilotage des organisations du distanciel, induite par l’autonomie laissée aux équipes et qui a pu se traduire par des personnels livrés à eux-mêmes, a pu générer l’incompréhension des familles et des élèves.
Le travail en distanciel a donc pu se révéler trop complexe ou dénaturant pour certains métiers (AESH, AED, enseignant d’EPS, CPE, professeur de disciplines professionnelles).
L’absence de temps officiel de partage a pu développer un sentiment d’isolement chez certains personnels.
Quant aux outils et espaces de travail, ils se sont révélés inadaptés aux usages du numérique.
 
 
Les revendications du SE-Unsa pour la rentrée 2021
 
  • instaurer des temps de concertation pour planifier ou harmoniser les pratiques pouvant aboutir à l’élaboration d’une charte d’utilisation du numérique incluant tous les acteurs de la communauté éducative (élèves, parents d’élève, personnels) ;
  • mettre en place un accompagnement par les corps d’inspection aux bonnes pratiques par la production de ressources utilisables qui ne reposent pas uniquement sur des grands principes ou sur la mise à disposition d’espace de mutualisation ;
  • favoriser la construction et l’échange par des réunions d’équipe sur le temps de travail, des temps de partage et d’explication aux élèves et aux parents pour éviter de les éloigner du fonctionnement scolaire ;
  • commencer à former les personnels au distanciel ou à l’hybridation ;
  • doter les personnels d’outils professionnels et les former à leur utilisation pour proscrire l’utilisation du matériel personnel.
 
Les revendications du SE-Unsa pour la rentrée 2021 en cas de maintien de consignes sanitaires
 
Tous les acteurs de l’Éducation souhaitent une rentrée qui se déroule dans un contexte sanitaire ordinaire. Si toutefois des consignes sanitaires devaient persister, certains écueils observés durant les derniers mois sont à éviter. Pour cela, il faut :
  • clarifier la situation des personnels qui ne peuvent pas exercer leur activité en télétravail ;
  • anticiper sur un fonctionnement qui soit conciliable pour les personnels exerçant sur plusieurs établissements ;
  • réfléchir à des alternatives au 100 % distanciel en proposant de l’hybridation permettant notamment de conserver le contact humain, de limiter le décrochage ou de distinguer la vie professionnelle de la vie personnelle.
Ces propositions concrètes du SE-Unsa concernent la rentrée 2021 afin de prendre en compte le travail en distanciel pour les personnels. Le SE-Unsa a d’autres propositions pour les années à venir. Le ministère n’a plus qu’à ouvrir le chantier des conséquences de la crise sur les personnels : le SE-Unsa est prêt à porter ses revendications au ministère dans l’intérêt des personnels, des élèves et du système éducatif.
 
Retrouvez chacune des propositions du SE-Unsa :