Quels effets de l’augmentation du Smic au 1er janvier 2022 ?

| popularité : 2%
L’augmentation du Smic de janvier 2022 se répercute sur les salaires les plus bas des agents d’État sous contrat de l’Éducation nationale. 
 
 
Pour les AESH
 
Les AESH classés à l’échelon 1 seront dorénavant rémunérés à l’indice 343 (contre 341 jusqu’alors), ce qui représente, pour un contrat à temps plein, une augmentation de 7,75 € net/mois. 
Cette augmentation se fera automatiquement sur la paye de janvier ou la suivante.
Les autres indices de la grille sont inchangés.
 
 
Pour les AED 
 
Les indices de rémunération des AED sont inférieurs au traitement minimum de la Fonction publique. Ils perçoivent donc une indemnité différentielle. C’est cette indemnité qui sera réévaluée.
 
 
Pour les contractuels
 
Les contrats signés depuis le 1er janvier tiennent compte de cette augmentation.
 
Les contractuels ayant un contrat antérieur au 1er janvier 2022 et indiquant un indice majoré inférieur à 343 percevront une indemnité différentielle. 
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Cette augmentation du Smic ne suffit pas pour compenser la perte du pouvoir d’achat des personnels les plus faiblement rémunérés de notre ministère.
Le SE-Unsa réclame un dégel du point d’indice, première étape indispensable pour enrayer cette perte du pouvoir d’achat des agents publics. 
Le SE-Unsa revendique de revaloriser les rémunérations des personnels les plus faiblement rémunérés pour que nos professions deviennent à nouveau attractives.