Rentrée 2020 : Quoi de neuf pour les professeurs des lycées et des collèges ?

| popularité : 2%
En septembre 2020, les politiques éducatives ne changent pas d’orientation. Les politiques déjà lancées par le ministre de l’Éducation nationale se poursuivent (réforme du lycée, loi « école de la confiance », réforme de la formation des enseignants) ou entrent dans une phase de mise en œuvre.
 
Des changements côté pédagogie
 
Où en est-on de la réforme du lycée général et technologique ?
La réforme « bac 2021 » entre dans sa dernière phase avec les nouveaux programmes et les nouveaux enseignements de terminale qui sont mis en place, et la transformation des E3C en « évaluations communes » plus souples, à la suite des recommandations du comité de suivi de la réforme au ministre, juste avant l’été. Mais toujours pas d’allègements de la pression évaluative.
Le SE-Unsa vous fait le point sur ces changements et sur les revendications que notre syndicat a défendu ici : https://enseignants.se-unsa.org/Rentree-2020-ou-en-est-on-de-la-reforme-du-lycee-GT
 
Programmes des cycles 3 et 4
De nouveaux changements mineurs ont été publiés au bulletin officiel (voir le BO) pendant l’été, notamment pour mieux mettre en valeur la place de l’écologie dans les programmes scolaires. Cette relance de l’écologie dans les politiques éducatives, marquée à la rentrée dernière par la création d’un éco-délégué dans les classes, est dôtée pour cette rentrée d’un vademecum spécial pour les éco-délégués : https://www.education.gouv.fr/des-ressources-pour-les-eco-delegues-303753
 
Numérique à l’École : ça bouge !
La certification des compétences numériques, expérimentée cette année avec le dispositif PIX, se met en place définitivement cette année et tous les élèves devront la passer à partir de janvier dans les lycées et de mars au collège.
> Lire notre article qui précise les objectifs et les modalités de cette certification
Le numérique a été au coeur de l’actualité éducative pendant la fermeture des établissements au printemps 2020. Le ministre a annoncé des états généraux du numérique à l’école dans les prochains mois, comment seront-ils organisés ?
> Lire notre article sur le sujet
 
D’autres changements pour le système éducatif
 
Cette rentrée 2020 est une rentrée « Covid-19 » marquée, comme en juin, par le débat sur les protocoles sanitaires, les mesures à prendre dans les zones où le virus circule plus fortement, et les modalités d’une reprise qui cherche à concilier accueil de tous les élèves et mesures de distanciation.
Le SE-Unsa agit et fait des propositions pour protéger les personnels et prendre en compte les conséquences de la fermeture du printemps et les inégalités qu’elle a créées.
 
La réponse ministérielle pour prendre en compte la fermeture des établissements en mars ? Des « priorités » données à certains niveaux et dans certaines disciplines (voir le site éduscol) et l’utilisation des moyens (HSE) non-utilisés au printemps pour développer accompagnement personnalisé et renforcer « devoirs faits » cette année.
Le ministère met aussi en avant l’organisation des évaluations standardisées (6ème et seconde) ce qui ne correspond pas du tout aux besoins des équipes pour le SE-Unsa.
> Lire notre article
 
Beaucoup de changements pour cette rentrée scolaire concernent le système éducatif dans son ensemble et n’ont pas forcément un impact concret pour les enseignants :
  • Mise en œuvre de la loi « école de la confiance » avec la mise en œuvre du Conseil d’Evaluation de l’Ecole » chargé de mener l’évaluation des établissements scolaires déjà expérimentée dans certaines académies.
  • Des changements prévus pour l’éducation prioritaire avec la prise en compte des propositions du rapport Azema-Mathiot pour « territorialiser » ce dispositif en permettant aux rectorats d’organiser eux-même l’allocation des moyens « REP » tandis que les REP+ restent organisés à l’échelle nationale. Le SE-Unsa s’était déjà positionné contre la dilution des moyens de l’éducation prioritaire : https://enseignants.se-unsa.org/Rapport-Mathiot-Azema-l-Education-prioritaire-doit-rester-nationale
    D’autres mesures ont été annoncées tels que le doublement des élèves concernées par le dispositif des « cordées de la réussite ». Aucune information ne nous est parvenue sur l’augmentation prévue de l’indemnité REP+ annoncée en 2017.
  • La réforme de la formation des enseignants continue avec le passage des concours de recrutement en deuxième année de master et la réforme des plaquettes de formation. Nous allons continuer à vous informer au fur et à mesure sur les changements prévus.
De manière plus large, les sujets mis en suspens pendant la crise sanitaire reviennent dans l’actualité : le premier ministre Jean Castex a commandé un rapport au conseil d’orientation des retraites tandis que Jean-Michel Blanquer a annoncé que la concertation avec les organisations représentatives sur la revalorisation de la rémunération des enseignants va être relancée.
Le SE-Unsa sera attentif à ce que cette revalorisation se limite pas à l’entrée dans le métier et aux premières années de la carrière.
 
S'inscrire à la Lettre du SE-Unsa

Navigation