Voie pro : overdose de réformes !

| popularité : 1%
Depuis 3 mois, le président de la République et sa ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels ont multiplié des annonces inquiétantes pour réformer - encore - le lycée professionnel. Le flou demeure sur ce que le gouvernement entend faire.
Le SE-Unsa appelle donc les personnels de la voie professionnelle à se mettre en grève le mardi 18 octobre, dans le cadre intersyndical, pour défendre les lycées professionnels, les personnels et l’enseignement dispensé à leurs élèves.
 
 
Les principales attaques contenues dans les annonces gouvernementales laissent croire à l’opinion publique que le lycée professionnel serait, pour ses élèves, peu insérant dans le monde du travail et déconnecté du monde de l’entreprise, et ce afin de faire passer cette énième réfome qui serait destructrice de nos métiers et de la formation générale de nos élèves.
 
Pour le SE-Unsa, les craintes reposent principalement sur :
 
  • l’augmentation de 50 % de la durée des périodes de formation en milieu professionnel qui pourrait entraîner une annualisation du temps de travail des PLP et une suppression de postes tout en détériorant les conditions de formation des élèves ;
     
  • l’alignement de la voie professionnelle avec l’apprentissage qui pourrait faire disparaître une partie d’enseignement fondamental ;
     
  • une révision des cartes de formation en profondeur qui induirait des reconversions de collègues potentiellement douloureuses tout en enfermant les élèves dans des métiers présents dans leur bassin de vie ;
     
  • le statut et conditions de travail des PLP.
 
Le SE-Unsa, au sein de sa fédération l’Unsa Éducation, a été reçu par la ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels alors même qu’une réunion intersyndicale sur la voie professionnelle se réunissait. Malheureusement, cette audience n’a laissé entrevoir aucune ouverture de discussions susceptible de rassurer les personnels de la voie professionnelle.
 
Étant donné le manque de transparence et d’ouverture manifestes, le SE-Unsa appelle à se mobiliser le mardi 18 octobre 2022 pour l’abandon de cette réforme de la voie professionnelle et demande le rétablissement du Comité de suivi de la réforme de 2018.
 
> > Lire aussi :
 
 
S'inscrire à la Lettre du SE-Unsa

Navigation